S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Gnaw - "This face"

Gnaw - "This face"
chronique Gnaw - This face
8/10 0
Acheter Gnaw This face sur Amazon

CD album CD album

 

Style musical : 

Doom Noise

 

Année : 

2009

 

Tracklist :

1. Haven vault
2. Vacant
3. Talking mirrors
4. Feelers
5. Backyard frontier
6. Watcher
7. Ghosted
8. Shard
9. BYF (reprise)

 

Label : 

Conspiracy records

groupe Gnaw
Gnaw

Chroniques :

This face (2009)
Dans le même style :
Pneu - Highway to health

Voila un petit all-star band qui ne fait pas dans la dentelle rose bonbon, avec dans ses rangs notamment des ex-Khanate et Burning Witch, ainsi que des Ike Yard et Enos Slaughter. Que du bien caca, sombre, malsain et poisseux pour faire bref. Réunis sous le nom de Gnaw, Alan Dubin et sa bande mènent un long périple vers les terres désolées d’un doom/noise qui fait grincer des dents, dont ce This Face fait office de carnet de bord. Ambiances torturées, voix arrachées (comme toujours avec Dubin), sons distordus (et j’en passe niveau qualificatifs) sont les éléments charnières de ce disque qui propose pas loin de 50mn d’une musique glaciale, tord boyaux, qui rime avec « destruction de toute forme de vie humaine ». Familiers de l’ère glacière Godflesh, Khanate, Nadja, Asva et consorts aussi vilains et minimalistes que bruyants et agonisants, vous devriez vous y retrouver. L’atout bidouillages electro/noise apportant une touche très fouillée à l’ensemble, rajoute des couches de sciure et de mal-être à l’épaisse crasse qui recouvre chaque morceau de ce disque. Evoquant successivement des ambiances post-apocalyptiques et mécaniques propre à l’indus ou a la dark-ambiant, ce disque sentant autant le cambouis que les machines laisse pourtant entrevoir un faible relent organique. L’ajout d’une vraie batterie aux titres et le chant toujours très brut de Dubin contrastent à merveille avec la froideur de la basse et le côté oppressant des parties electro et noise. Le groove n’a plus alors à voir qu’avec une certaine répétition de machines d’usine, au travers desquelles des parties métalliques et rouillées s’entrechoquent et créées de part cette cacophonie l’entité Gnaw. Je ne pensais pas que l’aspect industriel et urbain déshumanisé de cette musique serait aussi prédominant dans mon appréciation de ce disque. Je ne m’attendais pas à une si forte présence des éléments noise et electro -bien que relativement minimalistes- mais ce sont pourtant elles qui délivrent le plus d’ambiance à cet album. Les éléments humains étant relégués au second plan afin de laisser en trame de fond un mince espoir de vitalité organique. Un premier essai plutôt concluant qui ne souffre pas trop de son line-up au bagage conséquent, mais auquel il manque encore un peu de titres poignants (hormis l’excellent 6ème morceau). Si le disque ne s’épuise pas (bonne densité avec le 8ème titre par exemple), on a cependant le sentiment que malgré le parti-pris d’une ambiance pesante et posée sur l’ensemble, il manque un peu de dynamisme au niveau sonore. Un poil plus extrême n’aurait pas fait de mal sur certains passages (sans pour autant faire joujou avec la harsh ou le drone), mais peut-être que le groupe nous réserve la grosse artillerie pour la suite.

photo de Viking Jazz
le 18/05/2010

Note des commentateurs : 8/10 (sur 1 votes)

Commentaires

bernard

bernard le 17/12/2010 à 16:51:18

IP : 78.31.41.218

Ouep c'est pas mal mais il manque qq chose , je ne serais dire quoi, en tout cas c'est pas beau !

mat(taw)

mat(taw) le 17/12/2010 à 18:41:09

IP : 62.39.72.199

faudra voir ce que donne l'opus suivant paske ouais j'suis d'accord ils ont pas encore trouvé pleinement leur truc. En tout cas sur scène c'est bien dérangeant.

frolll

Sa note : 8/10

frolll le 20/01/2011 à 01:40:52

IP : 109.128.78.231

Eh bien, encore viking jazz ? :O
Alors, pour l'anecdote, j'ai eu la chance de les voir en concert à Brussels, dans un set de malade au mag4, où Gnaw a erminé la soirée après une prestation de Monno assez flamboyante et vraiment bien noisy ; eh bah Gnaw on juste tout explosé :o C'était l'expérience de concert la plus éprouvante dont je me souviens... L'album, c'est une autre histoire. Si j'incline à lui mettre 9 en souvenir de ce concert mémorable, j'oublie que l'album ne rend vraiment pas ce niveau d'intensité surhumaine du live, ne fait pas voir avec la même virulence la haine profonde et la folie hallucinée de sieur Dubin (très sympa sinon ce mec) et les plans de guitares un peu démentiels quand même... Limite, l'aspect noise est pas super intégré ici, il aurait en effet gagné à être soit plus "brut" soit plus "discret" ; soit plus de nuances, soit plus d'agression pure. Donc 8.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Terra Tenebrosa - V.I.T.R.I.O.L - Purging the Tunnels

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique