SUMA - Let the churches burn

Chronique CD album (1:10:44)

chronique SUMA - Let the churches burn
Attention, détracteurs de musiques lourdes qui s'étirent sur pas mal de minutes, passez tout de suite votre chemin ! Ce "Let the churches burn" (tout un programme !) est le deuxième album des suédois de SUMA (aux côtés de plusieurs 7"), qui officient dans un registre très... Lent.

L'artwork psychédélique (signé Dr JOVAN) du digipack nous mets tout de suite dans l'ambiance, avec ses couleurs grises et noires, son dessin sombre sur 3 volets et la blatte au dos (qui semble être la marque de fabrique du combo). Et musicalement on démarre sur des larsens étouffés accompagnés de samples de voix bidouillés, et la batterie arrive. Elle s'accélère un peu, et la basse bien grasse vient s'ajouter à la guitare. La voix ne fait son apparition qu'au bout de 4 minutes, le temps que le sludge de SUMA se mette parfaitement en place. C'est lent, c'est lourd, et c'est bon !

Le rythme s'accélère parfois (enfin pas énormément non plus), sur "Hypno assassin" par exemple où le côté noise du groupe ressort énormément grâce à cela. Mais ça n'empêche pas le combo de partir dans des passages beaucoup plus doom, voire complètement drone à la SUNN O))). Heureusement (pour moi en tout cas), ce n'est pas la majeure partie du disque. Non c'est vraiment le côté sludge qui ressort pour ma part, et ELECTRIC WIZARD a certainement été une bonne influence ici. De toutes façons, une fois au bout du premier titre éponyme (c'est à dire 11 minutes 15 après), on sait que l'on va prendre un plaisir malsain à écouter tout ça. Car SUMA réussit à varier les riffs, les rythmes, tout en restant dans un aspect radicalement sombre et heavy. La voix, toujours avec des effets, peut s'absenter durant pas mal de minutes et réaparaitre sans que ça ne choque.
Pour couronner le tout, si je vous dit que c'est Billy ANDERSON (déjà responsable de cds des MELVINS ou NEUROSIS entre autres) qui a produit tout ça, et donc que le son est énorme, je pense que ça devrait finir de vous tenter !

Rarement un disque n'aura été aussi sombre, lourd, lent et violent à la fois ; les SUMA dégagent une sacrée puissance de leurs morceaux et explosent tout jusqu'au dernier titre de 17 minutes, doom/drone au possible, avec sa guitare lancinante et sa batterie sous mixée qui donne un résultat éprouvant à écouter jusqu'à la fin, qui nous épuise pour nous mettre KO.
photo de Pidji
le 18/04/2007

6 COMMENTAIRES

mat(taw)

mat(taw) le 18/04/2007 à 14:35:50

miam, je veux bien écouter ce truc là.

sepulturastaman

sepulturastaman le 18/04/2007 à 15:27:53

moi aussi ça à l'air bien sympa.

viking jazz

viking jazz le 18/04/2007 à 17:04:30

JE BANDE !

tit in furs

tit in furs le 22/04/2007 à 14:30:34

Hahaha viking de toute manière tu bande pour un rien.

mat(taw)

mat(taw) le 22/04/2007 à 18:46:00

c'est un chaud lapin (crasseux)

viking jazz

viking jazz le 25/04/2007 à 15:50:33

huhu trop drole les mecs... quelle super image de moi vous avez :o ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements