Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les Spritz - "Payaso"

Les Spritz - "Payaso"
chronique Les Spritz - Payaso
7/10 0
Acheter Les Spritz Payaso sur Amazon

CD album CD album (26 minutes)

 

Style musical : 

Noise instrumentale

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

01. Villeri
02. Payaso
03. Plinio Fernando
04. Satanetto
05. Svernakovich
06. Emicrania
07.Alfonso Claps
08.Fuel on 12
09. Glasnost

 

Label : 

Lemming records
Dans le même style :
Pigs - You ruin everything

 

Les Spritz fait court avec "Payaso".
Je ferai tout aussi court, d'autant plus qu'il n'y a pas grand chose à dire sur cet album des siciliens.
 
Trio instrumental (il y a bien 2-3 "Hey!" sur le 1er morceau en guise de paroles) qui fait dans la noise tout ce qu'il y a de plus courant.
On s'éclate à l'écoute de la basse, d'une guitare sur laquelle on se hache les doigts, et une batterie qui nous concocte un sacré menu.
 
Des morceaux qui donnent le tournis ("Plinio fernando"), d'autres avec une trompette un peu malade ("Payaso", "Plinio fernando", "Satanetto" encore ou l'excellente fermeture sur "Glasnot").
Des accélérations un peu folles qui ne seront pas sans rappeler Le singe blanc (sur "Svernakovich" ou "Alfonso claps"), des rythmiques saccadées souvent associées à des breaks (notamment sur "Fuel on 12") qui permettent de ne pas s'ennuyer sur des plans trop proches les uns des autres.
On a même des passages plus lourds ("Emicrania") avec d'autres ambiants ou complexes ("Glasnot").
 
Il faut l'avouer, je suis loin d'être un connaisseur du style, vous l'aurez vite compris, d'autant plus que je ne connais pas le 1er opus des italiens : leur évolution sera donc impossible à juger.
Néanmoins, il ne m'est pas difficile de vous dire que ce "Payaso" est un objet plutôt accessible mais qui ravira vraiment les fans du style qui sauront en dégager toutes les subtilités qui ne toucheront pas les noobs du genre.
Nous serons malgré tout tous d'accord pour souligner un son qui parait brut, mais qui permet de dégager le travail des trois (et parfois quatre) instruments.
 
Alors, sans doute ne suis-je pas le plus qualifié pour vous le dire mais cet album est bon, et si vous n'avez aucune confiance en moi (et je vous comprends), vous pouvez toujours vous rendre sur le myspace du groupe pour en juger par vous même.
(Faut dire que l'avis de quelqu'un pensant que Les Spritz ne pouvaient être que des biscuits secs alsaciens traditionnels de Noël...)
 
Toujours est-il que cet opus est torché en 25 min. Soit 5 minutes de moins que cette chronique (sans compter les multiples écoutes auparavant). J'ai quand même tenté d'être un minimum professionnel non ?
photo de Toukene
le 07/03/2011

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID au Paloma à Nimes le 1er octobre 2016 : 2 places à gagner !

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

Akimbo - Live To Crush

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016