S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Maim - "Deceased To Exist"

Maim - "Deceased To Exist"
chronique Maim - Deceased To Exist
5.5/10 0
Acheter Maim Deceased To Exist sur Amazon

CD album CD album (37:37)

 

Style musical : 

Death Metal

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1. Gravedigger Sacrifice
2. Morbid Desecration
3. Covet Death
4. Evil Smell of Death
5. Crematory
6. Deceased to Exist
7. Purged Through Napalm
8. Nuclear Funeral
9. Resurrected from Hell
10. Screams from the Mutilated

 

Label : 

Soulseller Records
Dans le même style :
Deicide - Once Upon The Cross

Maim fait partie de la nouvelle scène nécrophile qui explose depuis quelques années… Comme beaucoup, ce groupe suédois essaie tant bien que mal d'enfiler le costume des Grands Anciens du Death Metal. Comme beaucoup, Maim recrache toutes ses leçons, il bachote et fait du par cœur. Comme beaucoup, Maim joue une musique agréable et flatteuse. Comme beaucoup – hélas – Maim n'arrive pas à la cheville des groupes dont il pille la tombe.

 

Plutôt que de faire le procès de toute cette scène de jeunes qui font du vieux avec du vieux pour faire plaisir aux jeunes qui voudraient avoir connus les vieux et par la même occasion se télécharger une crédibilité true, on va simplement causer de ce Deceased To Exist sans mettre en doute la sincérité de Maim . Ce groupe suédois est donc parti avec sa pelle et son seau dans le cimetière des éléphants du Death Metal protohistorique pour trouver l'inspiration.

 

L'intégralité de l'album suinte le Old School, toutes les parcelles de la galette foisonnent de la musique crasseuse et morbide que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. En atterrissant sur les terres de Maim on a l'impression de retomber à l'époque où le summum de la classe était d'écouter sa K7 de Master Of Brutality sur un baladeur autoreverse! – (Là, je sens que j'ai perdu tous les lecteurs qui pensent que le Metal est né après Facebook)

 

Bref, tout est là; le son chaud, crépitant, les riffs musclés et groovy, la batterie binaire qui ne matraque pas continuellement des avalanches diarrhéiques de technique et de voix ultra gutturales grotesques. Maim souffle sur les braises d'un Death Metal élémentaire, rudimentaire et viscéralement authentique. Ça sent la cave humide et le flyer photocopié! Du Death Metal sale, vrai et morbide.

 

Si les noms de Necrosanct, Massacre, Death – (époque Leprosy) ou Hell-Born ne vous sont pas inconnus, Maim a tous les arguments en poche pour vous séduire. Archaïque et rustique, la popote du groupe n'est pas pour autant dénuée de relief. Ainsi, les dix chansons se drapent dans le suaire du Incantation (époque Mortal Throne Of Nazarene) de Possessed ou du Morbid Angel d'avant Domination. Des plans à l'ambiance lugubre et cryptique qui lorgnent vers un Doom aux relents Incubator teintés de Evoken. Maim agite ses petites fesses dans tous les sens pour nous replonger dans la soupe primitive d'où est sorti le Metal Extrême. Tout l'album est parcouru de touffes de gros Thrash hypertrophié des gonades. Ça sent le Destruction, le Sodom, mais aussi le Malevolent Creation (surtout pour la voix) et le Napalm Death (Scum)! Un bain de jouvence!!

 

Efficace, honnête, et sans artifice pompeux. Du pur Death Metal qui semble avoir été forgé au début des années 90. Tout est bien, sauf que... Malgré tous ses efforts Maim subit quelques cafouillages, c'est Old School jusqu'au trognon, tout est fait pour avoir l'air de dater, mais on n'est pas dupe. Maim restera à jamais dans l'ombre de ses pères. Desceased To Exist est sympathique mais comparé aux chefs d'œuvre intemporels des groupes cités en références, il fait grise mine... Un peu comme le Choc Des Titans de 1981 et son aimable remake de 2010.

 

La musique coule bien, fluide, agréable mais rien de particulier ne vient nous hameçonner l'attention... On écoute ce disque comme on regarde par la fenêtre du train...  On se remémore ses souvenirs mais on ne les rattrape pas.

photo de Cobra Commander
le 30/05/2011

Commentaires

cglaume

cglaume le 31/05/2011 à 12:20:12

IP : 83.157.57.25

"le summum de la classe était d'écouter sa K7 de Master Of Brutality sur un baladeur autoreverse!" - Putain le flash bac !!!

cglaume

cglaume le 31/05/2011 à 12:20:53

IP : 83.157.57.25

Passe d'abord ton bacK !!

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

FOGWAX : 2 CDs à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Red Gloves - Night Gap

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016