S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Necropsy - "Kariotype"

Necropsy - "Kariotype"
chronique Necropsy - Kariotype
7,5/10 0
Acheter Necropsy Kariotype sur Amazon

CD album CD album (39:55)

 

Style musical : 

Brutal Death, Grind

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1.Atavus
2.Boyjoy Cells
3. infini
4.Nature Vs Nature
5.Eucaryotes
6. Genetic Disorder
7. Chupa mi grasa
8. Kariotype
9. DNA666

 

Label : 

Indépendant

 

Lieu d'enregistrement : 

Studio RMS
Dans le même style :
Cyanic - Litanies of Lust Unholy

Ça faisait un moment que je n’étais pas retombé dans le bon gros Grind des marécages, celui qui hume la chaire calcinée à plein nez et qu’une oreille non avertie pourrait confondre avec un accouplement de phacochères. Mais Necropsy n’est pas vraiment un petit nouveau dans le milieu des bûcherons nécrophages hexagonaux car ils nous avaient déjà bien botté le cul avec leur précédent album, Bestial Anatomie, sorti en 2008.

 

La bande originaire de Tours revient à l’assaut avec une nouvelle perle de douceur et de raffinement : Kariotype. Et je dois dire que sur ce nouveau jet, Necropsy a fait de vrais efforts de composition, en tout cas c’est un poil plus recherché qu’auparavant...

En effet, les riffs sont plus intelligibles, ce qui rend les compos plus accrocheuses et on remarque que le gratteux a en fait plus de trois cordes à son manche. Mais à mon grand regret, ce qu’on gagne en compréhension musicale, on le perd en épaisseur pachydermique. Kariotype est donc moins boueux, moins dense et même si la petite vieille du dessus ne sera pas d’accord avec moi, je trouve ça dommage. On s’éloigne un peu du côté Mortician, pour se rapprocher plus de nos compatriotes alsaciens d’Inhumate.

 

Mais bon, pas d’inquiétude à avoir car là j’avoue que c’est moi qui chipotte (comment ça on n'est pas là pour faire dans la finesse ?). On reste quand même dans un registre de boucher avec un batteur qui martèle comme un hystérique, et lorsqu’il ralentit ce n’est que pour mieux écraser ses cymbales sur des ralentissements au groove sadique, typiquement Goregrind. C’est d’ailleurs difficile de ne pas penser à Regurgitate, dans le style gruik gruik bien gras et breaks oppressants.

 

Je pense que vous ciblez à peu près le type de bestiaux auquel vous avez affaire. Necropsy a donc fait des progrès afin de rendre sa soupe de tripes plus accrocheuse, car même dans le Grind il existe des mauvais groupes... Je pense que le combo est sur la bonne voie pour, un jour peut-être, atteindre les sommets du genre et emboîter le pas aux Inhume, Regurgitate, Cliteater et autres formations porcines...

photo de Domain-of-death
le 14/03/2011

Commentaires

Bolb

Bolb le 24/11/2011 à 08:49:06

IP : 82.196.52.11

NECROPSY, du Grind ..??
Haha !

Il n'y a rien de Grind dans leur musique, au risque de passer pour un moralisateur.
Les références citées (Inhume, Regurgitate, Cliteater ) sont à côté de la plaque, Necropsy pratique un Brutal Death énergique à rapprocher de DYING FETUS, DEVOURMENT ou SOIL OF FATE.
Pas franchement du Grind, objectivement...

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

2 vinyles sampler bonus de TAD à gagner !

UNTIL THE UPRISING : 2 CDs

Dernières news

Chronique au Hasard

Life in bed - passed and present

Évènements

ROVER + Burning Peacocks au Chato'do - Blois le 15 décembre 2016EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017GOHELLE FEST 2016 au Métaphone à Oignies (62)