S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Proletaria - "30 minutes rockstar"

Proletaria - "30 minutes rockstar"
chronique Proletaria - 30 minutes rockstar
8/10 0
Acheter Proletaria 30 minutes rockstar sur Amazon

CD album CD album (30 minutes)

 

Style musical : 

Metal

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1) Krieg Krieg Poudja
2) Third Wolrd Savior
3) Mother Fucking Rockstar
4) London
5) That’s what I call
6) It’s gonna be legendary
7) Seriously?!

 

Label : 

Autoproduction
Dans le même style :
Burst - Origo

 

Avec le nom Proletaria on pouvait craindre un groupe d'anarcho-punk qui balance deux accords et des insultes en guise de paroles.
Et bien l'apparence trompeuse du nom offre une bien belle surprise dans les oreilles.
Du métal, supporté par une bonne production, et un son vraiment particulier...
 
Un son moderne qui frappera non pas par sa puissance, ni un équilibre parfait mais au contraire par son aspect très étouffé. Qualité ou défaut ? Chaque auditeur en sera juge. Mais pour la défense de ce son, on se retrouve plongé dans un univers franchement sombre.
Si le son de la batterie manque de relief (malgré une bonne audibilité de chaque coup de pédale, mais quasiment aucune des cymbales), le grand argument tient dans le son d'une des guitares.
Un son, des riffs, une recherche qui rappellent clairement...Will Haven. Influence qui n'est pas vérifiable sur chaque morceau, mais tout de même très reconnaissable dans la 2e partie de l'EP avec "That's what I call", 'It's gonna be legendary", et plus discrètement "Seriously".
Malgré tout, on ne reste pas bloqué dans les ambiances "sludgecore" des américains, bien que certaines lignes de chant peuvent nous fait penser à W.H (dans l'appui de certains mots).
Il y a aussi des parties plus néo-métal dans le côté plus "jumpisant" sur "Krieg krieg poudja" avec son riff tout simple en refrain, un débit plus rap ("Seriously ?!") que métal (bien que les hurlements et le chant clair/usé plaident en la faveur de notre musique énervée favorite).
 
L'énergie qui se dégage est clairement métal. On laisse parfois le soin aux guitares de s'éclater ("Third world savior") sur de courts passages histoire de faire monter  la sauce et la puissance. Le hachage introductif infligé sur "Mother fucking rockstar", l'utilisation syncopée de la double pédale offrent un contenu franchement agressif...
En terme d'originalité le mélange est plutôt convenu, d'autant que les 30 minutes n'offrent pas d'écart structurel déstabilisant. Mais Proletaria offre un contenu solide, et à l'image du chanteur, le groupe tire sur la corde pour nous tirer dans une violence sombre et directe.
 
Les français ne prennent pas de pincettes, ils nous agressent clairement du premier jusqu'au 7e titre :  il faut dire qu'on accroche assez facilement. Les chemins empruntés sans être alambiqués ne sont pas parfaitement tracés, mais l'aventure est intéressante et se poursuivra sans doute dans un LP. Proletaria est un groupe qui a de l'avenir, ça je vous le garantis.
photo de Toukene
le 23/07/2010

Note des commentateurs : 5/10 (sur 1 votes)

Commentaires

true metal

Sa note : 5/10

true metal le 26/01/2011 à 13:15:25

IP : 88.162.71.154

le son manque de rondeur un peu sec mais ça donne un style dommage qu'il n'est pas un autre chanteur

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

PG.LOST : 2 exemplaires de

Dernières news

Chronique au Hasard

The Men - Open your heart

Évènements

FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016THIS GIFT IS A CURSE en tournée française du 27 octobre au 5 novembreCOUGH + Elder + sunnata @ Le Ferrailleur - Café Concert à Nantes le vendredi 7 octobre 2016HYPNO5E + RIGHT TO THE VOID + BEYOND THE STYX @ Paloma à Nimes le 1er octobre 2016Dirty Shirt de retour en France et en Belgique OATHBREAKER + WIFE + THE RODEO IDIOT ENGINE au Ferrailleur à Nantes le 22 novembre 2016WHILE SHE SLEPS au Warmaudio à Lyon le 31 octobre 2016