Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Reign - "Reign"

Reign - "Reign"
chronique Reign - Reign
7/10 0

Acheter Reign Reign sur Amazon

Maxi-cd / EP Maxi-cd / EP (23:00)

 

Style musical : 

Rock tortueux ambiant

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

Shelter 07:53
Edelweiss 04:32
The Man Landscape 06:46
Subtle Bodies 04:25

 

Label : 

Autoproduction

groupe Reign
Reign

Chroniques :

Reign (2013)
Dans le même style :
Costin Chioreanu - The Quest For A Morning Star

Mais où Reign voulait-il en venir ? 
Cette oeuvre singulière est perturbante.
 

Le lancement de l'EP se fait avec une batterie aussi militaire, inquiétante que...(paradoxalement) timide.
Le chant peut-être celui d'un ange blessé et habité pour muer en celui d'une bête nerveuse qui explose.
Les riffs peuvent être légers voire aériens. Ils peuvent être mélodiques et chercher dans des hauteurs l'oxygène dont nous ont privé d'autres riffs étouffants.
 

Dans cet univers musical désabusé, l'auditeur se laisse happé avec fatalisme par ce pari musical intéressant, mais extrêmement alambiqué.
Nous sommes dans une ère où les sentiments sont catalogués, presque écrits d'avance. On est cette fois dans une musique humaine, émotive, confuse et confusante.

Sans brusquer son propos, Reign fait de son pseudo-rock-metal, une musique sans étiquette tant elle est marquée par de multiples ambiances.
Tout en finesse, tout en variations, le groupe aura peut-être des difficultés à se jouer des émotions de l'auditeur sans lui donner une sensation de malaise, tant il est malmené.
Jamais physiquement, rien n'est abrupt ou purement agressif: tout semble insidieux avec Reign
Après des semaines d'écoutes, cet ep qui a su pénétrer les oreilles ne nous a jamais mis dans de bonnes conditions mentales et n'a jamais percé ses secrets.

Cette musique énigmatique au spectre tenace n'en reste pas moins prenante, touchante et attachante. Ce paradoxe, parmi tant d'autres, répond sans doute à la question qui débute cette chronique...(et achève la première écoute).

photo de Toukene
le 13/10/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Glaciation - Sur les falaises de marbre

COREandCO radio

Évènements

KICKING FEST 2016 avec LES SHERIFF, BURNING HEADS, GUERILLA POUBELLE, COOPER, NOT SCIENTISTS, THE DECLINE!, GAS DRUMMERS, THE BLACK ZOMBIE PROCESSION, FLYING DONUTS, HATEFUL MONDAY et d'autres les 24 et 25 juin 2016  à NimesGOJIRA & TOUMAÏ à La Belle Electrique, Grenoble, le 14 juin Cancer Bats à La Marquise à Lyon le 11 juin 2016