Fred barjo Odonae disquaire cd/vinyle et libraire spécialisé manga à Lille Acheter CD et vinyles doom métal pas chers FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Speedball - "Songs of defeat"

Speedball - "Songs of defeat"
chronique Speedball - Songs of defeat
8/10 0
Acheter Speedball Songs of defeat sur Amazon

CD album CD album (28 minutes)

 

Style musical : 

Hardcore melodique

 

Année : 

2011

 

Tracklist :

1. HxC Test
2. We
3. Pretext !
4. …
5. Unsatisfied
6. I’m Wrong
7. To A Friend Of Mine
8. Songs Of Victory (Bonus)

 

Label : 

Dont trust the hype

 

Lieu d'enregistrement : 

"All Production Studio", Rians
Dans le même style :
Millencolin - The Melancholy Connection

« Thrashington DC est mort… Longue vie à Speedball ! »

 

… J’en vois déjà certains faire la fine bouche et sortir un truc du genre « euh, pas grand-chose à voir garçon », « t’as rien compris, les concepts sont différents », « tu confonds la mayonnaise avec la bourguignonne là »… Mais si, il y a quelque chose : Les  «Brest Hardcore Heroes » de Thrashington DC ont trouvé un digne remplaçant au doux nom de Speedball, en tant que représentant attitré de la scène Finistérienne !

 

 

« Comment ça, tout le monde s’en fout ?! »

 

Recommençons donc : Speedball, c’est du punk/hardcore, ma foi bien torché, faisant la part belle aux tempi enlevés, et aux mélodies bien pensées. Nous en avions déjà parlé lors de la sortie de leur précédente sortie 3 seconds, qui était ma foi fort sympathique, et on sentait chez l’ex groupe de punk une nette évolution suite à l’arrivée de Plume au chant, qui a permis au groupe de se faire remarquer, notamment lors du tremplin des jeunes talents, organisé par la ville de Brest, et de sa salle La Carène, ce qui leur avait permis de jouer aux mythiques jeudi du port de Brest.

 

Le CV terminé, je peux d’ores et déjà vous annoncer que le groupe a mûri, a fait évoluer sa musique, tout en gardant ce son reconnaissable acquis avec 3 seconds: il en ressort un album dynamique, puissant, et énergique à souhait. Déjà, "HxC Test" met les pendules à l’heure. Intro sympa, musique percutante, riffs bien pensés, et des sing along efficaces qui fonctionnent fort bien en concert… Le décor est planté : Speedball est là pour nous faire bouger les guiboles !

La suite se dégoupille alors de belle manière, des titres hardcore old-school se suivent. On sent en premier lieu que la voie de Plume s’affine plus. Plus énergique que sur l’EP précédent, plus hargneuse (1 bon point !). Deuxième point, le groupe varie les plaisirs, d’un titre faisant office d’interlude comme "…" (oui, c’est ça le titre), on enchaîne sur "Unsatisfied", titre purement HxC old-school, pour enchaîner sur le tubesque "I’m wrong" avec ses accents de punk californien, en plus burné, dirons nous…

 

Pour finir, nous avons le droit à un très bon "To a friend of mine", qui renoue avec des sing along et un style plus lourd et mid-tempo par moment… Le tout savamment agencé : tout le long de l’album, je n’ai eu aucunement l’impression d’avoir une collection de riffs collés bout à bout. C’est cohérent, c’est bien fait. Certes, ça reste du hardcore, ça ne révolutionne pas, mais Speedball réussit a créer un son qu’on peut facilement leur attribuer, et c’est déjà pas mal !

 

Cependant, on pourra regretter que la voix ne soit pas assez mise en avant sur certains titres, à mon goût… Ou aussi que la prod est changeante entre les titres… Mais bon, rien de majeur qui entacherait mon plaisir d’écouter cet album, qui est ma foi, une réussite pour les finistériens !

 

(Partie cachée de la chronique sur la piste cachée : l’album comporte également une piste cachée sur le CD, mais qui ne l’est pas sur la track-list de la pochette… Donc elle n’est pas vraiment cachée, mais un peu quand même… Ce titre nommé donc "Songs of victory" (et non Hidden track), amène également un nouveau regard sur la musique du groupe, et démontre le côté ecclectique de Plume, avec un duo guitare voix qui fera pleurer les plus sensibles d’entre nous. Morceau sympathique pour clore l’album de façon dissimulée !)

photo de JiBrest
le 27/07/2011

Note des commentateurs : 7/10 (sur 1 votes)

Commentaires

Pidji

Sa note : 7/10

Pidji le 27/07/2011 à 10:55:24

IP : 93.0.21.4

Disque bien sympa en effet, mais il manque encore un p'tit quelque chose pour en faire un groupe vraiment convaincant je trouve.

sepulturastaman

sepulturastaman le 27/07/2011 à 20:31:11

IP : 88.140.121.107

Ice Cream

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

The Besnard Lakes - The Besnard Lakes are the roaring night

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016