S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Whitechapel - "A New Era Of Corruption"

Whitechapel - "A New Era Of Corruption"
chronique Whitechapel - A New Era Of Corruption
7,5/10 0
Acheter Whitechapel A New Era Of Corruption sur Amazon

CD album CD album (41:39)

 

Style musical : 

Deathcore

 

Année : 

2010

 

Tracklist :

1 Devolver
2 Breeding Violence
3 The Darkest Day of Man
4 Reprogrammed to Hate
5 End of Flesh
6 Unnerving
7 A Future Corrupt
8 Prayer of Mockery
9 Murder Sermon
10 Nercomechanical
11 Single File to Dehumanization

 

Label : 

Metal Blade Records
Dans le même style :
Molotov Solution - Insurrection

Ahhh Whitechapel... L’idole de toute une génération ! En effet, formée il y a quatre ans la bande du Tennessee s’est très vite imposée comme le leader de la scène Deathcore grâce à un premier album d’une lourdeur effrayante, puis avec « This Is Exil » en 2008 qui les a conforté dans leur rôle de poids lourd du Deathcore en développant un peu plus le côté rapide et technique. Nous voici en 2010, seulement deux albums en poche et pourtant ce « A New Era Of Corruption » est attendu comme le loup blanc par toute la communauté de Deathcoreux, voir même par tous les amateurs de Death metal moderne. Qu’en est-il donc de cette nouvelle offrande ? Si vous avez déjà posé cette question à votre pote qui lui s’est déjà procuré l’album, il vous répondra :  ‘’Il est pas mal, c’est du Whitechapel ni plus, ni moins’’, et à ça j’ai envie de répondre : ‘’Oui et non ‘’.

 

Effectivement, Whitechapel a réussi à se forger une marque de fabrique, et celle-ci est toujours incontestablement présente. On a gardé les riffs assassins presque sismiques, ceux-ci sont semblables à de véritable coups de massue lors des breakdown. D’ailleurs le combo a bien entendu gardé tout son savoir faire en la matière avec des ralentissements qui vous écrasent le crâne grâce à une alliance guitare/batterie brutale mais surtout pourvue d’un sacré groove ! Le batteur ne se repose jamais, entre ses plans de double pédale effrénés ou saccadés et les ralentissements redoutablement efficaces, on pourra dire ce que l’on veut mais le bonhomme a tout de même acquis un niveau qui force le respect. Et comme vous vous en doutez, le chant qui est l’élément moteur de ce groupe, est plus présent que jamais ! Phil Bozeman nous prouve une fois de plus que ses capacités vocales descendent de celles d’un grizzly avec des growls qui ne devraient pas décevoir les amateurs du groupe. Il faut dire que le bonhomme est devenu une icône en la matière donc ils avaient tout intérêt à miser gros là-dessus...

 

Cependant, je trouve que Whitechapel a essayé d’apporter quelques éléments supplémentaires à cet album surtout au niveaux de la prod’ et des mélodies. J’ai l’impression que la prod’ est bien plus crue ou aérée, on a moins cette impression d’un tapis de basses omniprésent comme sur les précédents albums ce qui donne donc un résultat plus clair. C’est peut-être dû à la prod’ mais je pense que Whitechapel a voulu mettre d’avantage l’accent sur les mélodies, celles-ci sont plus présentes, il y a en fait plus de soli qu’auparavant. On a également droit à quelques nappes de clavier sur ‘’Unnerving’’, ce n’est pas la première fois que le groupe nous fait le coup mais ça a toujours son petit effet ; on croirait une sorte de Dimmu Borgir version gutturale.

 

Pour résumer, Whitechapel reste ce qu’il a toujours été jusque maintenant, mais attendez vous à quelque chose d’un poil plus limpide et mélodique que sur « Somatic Defilement » ou « This Is Exil »...

photo de Domain-of-death
le 06/08/2010

Note des commentateurs : 7/10 (sur 3 votes)

Commentaires

vkng jzz

vkng jzz le 06/08/2010 à 12:37:05

IP : 90.54.168.105

a la sortie du 'somatic defilement' j'étais très emballé, et puis 'this is exile' m'a complètement fait lâché le deathcore au final. je trouve que c'est devenu cliché, insipide, surproduit, sans ambiance particulière. j'ai quand même jeté une oreille sur cet album, il y a des bonnes choses à en retirer mais ca marquera pas les esprits soyons honnêtes.

kurton

Sa note : 7/10

kurton le 07/08/2010 à 18:43:39

IP : 67.230.142.58

C'est pas mal...ca joue bien quand même.

Dimebag

Sa note : 7/10

Dimebag le 08/08/2010 à 16:57:06

IP : 90.35.108.69

album plutôt solide ouais, mais pas réellement d'accord sur le côté "leaders de la scène", qui compte quand même des méchamment plus gros poids lourds avec Black Dahlia Murder, All Shall Perish ou Despised Icon...

kurton

kurton le 11/08/2010 à 20:04:39

IP : 216.94.210.146

All Shall perish...ca tombe en ruines ce groupe quand meme. Black Dhalia Murder fait pas vraiment parti de la scene au final. Despised Icon, j'adhere a 100% mais ca splitte.
Il reste qui? Job for a Cowboy, Carnifex...???

Domain-Of-Death

Sa note : 7/10

Domain-Of-Death le 12/08/2010 à 01:42:27

IP : 83.254.71.107

Et encore, Carnifex n'est plus que le fantôme de lui-même... Donc oui au final Whitechapel est tout de même un des fer de lance du mouvement qui compte bien entendu une multitude de très bon éléments à ne pas négliger !

vkng jzz

vkng jzz le 12/08/2010 à 10:49:18

IP : 77.192.255.26

faut pas oublier les très bons See You Next Tuesday!
parce que Job For A Cowboy c'est du death maintenant, comme Annotations Of An Autopsy. et Carnifex...ya pas plus cliché et fade a mon sens.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

The Swamp - Fresh meat for dinner

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas