Antillectual - Perspectives & Objectives

Chronique CD album (31:52)

chronique Antillectual - Perspectives & Objectives

Antillectual fait sans contestation possible partie du fleuron Européen du punk rock. Ayant accompagné les grands noms en tournées, tel que Propagandhi, Bad Religion, NoFX ou encore Rise Against pour ne citer qu’eux, ce trio des Pays Bas a su sortir du lot et se démarquer avec un style musical et des thèmes conscient abordés dans leur punk rock mélodique et néanmoins abrasif.

 

Leur précédent album Start From Scratch, troisiéme de leur production, fut pour moi un chef d’œuvre ! Je ne pourrais pas compter le nombre de fois où je l’ai écouté inlassablement, et toujours épris de la même attention systématiquement, tellement captivé par leur travail : un savant mélange de mélodies expertement  concoctées, laissant exhaler une mélancolie certaine, fortement transportée dans la voix de Willem, en mission pour décrier avec amertume une vérité sur les bassesses de ce monde, et dieu sait la quantité de textes qu’un tel sujet peut insipirer…

 

Pour ce quatrième album, mes expectations étaient grandes, mais la confiance en l’intégrité de ce trio l’était aussi, et bien m’en pris ! Perspectives & Objectives s’affiche comme un album abouti, plus mature que son prédécesseur et peut-être, à la déception des plus aguerris, aussi plus accessible…La hargne du groupe et son savoir faire semble intacts ! L’intro de "Soundtrack", qui ouvre les hostilités parle d’elle-même, et l’effet sur mes esgourdes est immédiat ! Ce « How could you sleep at night » sonne comme un hymne de révolution, et Antillectual, c’est ça ! Cette main de fer par une voix de velours ! Toute la personnalité d’Antillectual est là, ce contraste entre la finesse de la composition, la mélancolie de la voix et la gravité des sujets qui sont abordés tout au long de ces dix titres, ornés par une quantité certaine de gimmicks qu'ils se sont appropriés et  qui signent la personnalité du trio.

La composition se fait toujours remarquable, des titres soignés et variés, des changements de rythmes nets et efficaces ! Mais on ressent une certaine absence de hits ! Les mélodies sont catchy, mais on semble quand même en dessous du niveau de classe  américain que détient Start From Scratch. Peut-être la conséquence d’avoir décidé d’un album plus facile d’accès, même si celui n’en reste pas moins une pièce de belle facture, il sera pour moi, moins marquant que son prédécesseur.
 

photo de Biflam
le 12/11/2013

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 12/11/2013 à 19:42:08

J'aime le nom du groupe.
Même si c'est pas ma frange du Punk préférée, faut que je tente un soir de romantisme forcené.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements