Battle Path - Ambedo

Chronique CD album (43:53)

chronique Battle Path - Ambedo

Quelques notes claires de guitares, répétées, répétées, répétées, soutenues par un clavier discret. Le son, analogique, grésille, bave. Telle est la mise en conditions de ce troisième album des américains. Brusquement, ça s’accélère, la batterie se met à blaster, le clavier se fait strident et une voix enragée éructe toute sa haine. Car c'est bien de haine à l'état pur et de noirceur que Battle Path nous abreuvent pendant près de 45 minutes. La production donc, bien qu'imparfaite, sied parfaitement à ce metal noir, violent et occulte.

 

Dès la seconde piste, le black raw et rapide laisse place à un doom leeeeeeent. Le contraste est violent mais le groupe maintient l'ambiance poisseuse du début d'album. Les vocaux alternent shrieks et growls, mais dans ce domaine Todd Harris se montre moins convainquant, manquant de puissance et de profondeur. Nouveau changement brutal avec « Ambedo » placé en troisème position : instrumental post-rock qui vient apporter une respiration lumineuse au milieu de ce magma de rancœur.

 

Par la suite, au sein du même morceau, on oscille entre black véloce, doom pachydermique et post-hardcore, pour un résultat final proche du sludge du bayou de Louisiane. Le choix du groupe de proposer trois premiers morceaux, chacun dans un style différents puis trois titres mêlant ces styles, est étrange, donnant un sentiment de manque de cohérence. Couplé à des riffs génériques, on obtient un album loin d'être passionnant.

photo de Xuaterc
le 08/02/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements