Block ! Antonius Block ! - The Tyranny Of Small Decisions

Block ! Antonius Block ! - "The Tyranny Of Small Decisions"
chronique Block ! Antonius Block ! - The Tyranny Of Small Decisions

Block ! Antonius Block !

A peine a t-on découvert le nom du groupe que les références culturelles s'enchaînent.

Groupe italien intellecto-intellectuel qui va mêler, à son nom emprunté au cinéma, des titres portant des patronymes sur des phénomènes économico-socio-culturels.

Le groupe italien n'a pas pris la peine de chercher un chanteur, l'ensemble étant à 95% instrumental, mais il a décidé d'être malgré tout très biscornu.

 

A mi-chemin entre les Russian circles et Microfilm, quelque part entre le post-rock et le post-hardcore, les italiens se sont échinés à faire dans le post-() au sens artistique du terme.

Prendre du recul, provoquer la réflexion, mêler les genres, créer des amalgames quitte à allier certaines idées qui n'ont pas de lien entre elles.

Du coup ce fourre-tout on le retrouve dans les patronymes des titres.

Si les notions socio-économiques sont clairement présentes avec "Economy class consciousness" et "Business class fall", sans parler du titre de l'album The tyranny of small decisions, elles paraissent quelque peu abstraites bien que les musiciens réussissent à donner vie à leurs instruments.

La quasi-absence du chant (sauf sur quelques phrases et chœurs répétitifs sur "Metaphysics of action illustrated" et quelques paroles hurlées sur "Open fields") ouvre la musique aux plus grandes échappées.

 

La plupart du temps, si l'expression n'est pas uniquement instrumentale, elle s'appuie sur des samples. La touche Microfilm est là, sauf qu'on la retrouve à des sauces plus sérieuses (= rasoirs), issues de discours pour publics avertis.

Fort heureusement, on peut s'amuser à se creuser la tête à chaque seconde mais aussi prendre cet album comme il vient.

 

Dans tous les cas on conclura que The tyranny of small decisions est d'une grande fluidité. Le défilement se fait avec une grande facilité avec des titres qui malgré leur longueur ne sont pas imbuvables et s'avèrent même intéressants à défaut d'être novateurs.

On retrouve en effet des structures bien connues puisqu'on alterne entre titres lents, un peu plus actifs, avec des envolées post-rock face à quelques riffs un peu plus ambiants et lourds (plus Isis), des crescendos, des petits breaks qui tendent à nous surprendre à plusieurs reprises.

 

Le travail des deux guitares est notable : tantôt sur la même longueur d'ondes, elles peuvent proposer deux tons très différents et offrir des ambiances mouvantes.

Quant à la section rythmique parfaitement audible elle remplit sa tâche efficacement sans être remarquable.

 

On trouvera assez peu d'occasions de s'ennuyer (peut-être sur le dernier tiers d'un "Death of a post-modernist" un peu long). L'interlude mélancolique "Eden garden RD" est assez cliché également mais l'ambiance est posée avant de clôturer sur  "Metaphysics of action illustrated", accessible aux francophones puisque l'extrait utilisé comme support vocal est dans la langue de Molière...

 

Cet album est celui des paradoxes.

Block ! Antonius Block ! semble connaitre ses classiques et maîtrise fort bien son sujet pour une première sortie.

44 minutes gérées de bout en bout qui ne surprendront pas toujours mais qui forcent le respect grâce à quelques tentatives et une assurance perceptible. Ces 6 titres qui défilent à une allure paisible et dans la subtilité sont la marque d'un groupe qui aura tout d'un grand assez rapidement !

photo de Tookie
le 07/06/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019