Burzum - S/T

Chronique CD album (58 : 09)

chronique Burzum - S/T
Burzum, Burzum un nom qui a fait trembler la Norvège il y a 10 ans de cela, car leur fondateur, mais voici un petit peu d´histoire : En 1987, avant de monter Burzum, Varg fonde son premier projet solo : Uruk-Hai (encore un mot tiré de l'oeuvre de Tolkien). En 1990, il met en sommeil Uruk-Hai pour rejoindre Olve Eikemeo (le futur Abbath de Immortal) et Tore Bratseth, au sein de Old Funeral. En 1991, alors que Old Funeral se dissout dans Immortal, Vikarnes reprend son identité de Grishnackh et remet Uruk-Hai sur pied, le rebaptisant alors Burzum. En 1991, Varg commence à distribuer plusieurs démos sur lesquelles figurent d'abord des titres instrumentaux très sombres, puis des chansons qui constitueront les bases de ce que seront les futurs albums de Burzum.

Grishnackh, qui habite à Bergen (à l'opposé d'Oslo), entend alors parler de Euronymous et de son groupe Mayhem, et décide alors de faire des allers et retour réguliers à Oslo pour rejoindre Euronymous et participer à l'émergence de la scène Black Metal. Euronymous est plutôt impressionné par la personnalité de Vikernes, et les deux hommes se partagent alors assez vite le rôle de co-leader du milieu underground Norvégien. A la mort de Dead, en 1991, alors que Euronymous fonde le Inner Black Circle, Vikarness prend la tête de quelques-uns des membres de ce Cercle et commence sa tournée des Eglises, bidons d'essence à la main. La première église à partir en fumée est celle de Fantoft, au sud de Bergen. Evidemment, Vikernes s'arrange toujours pour que la police ne puisse pas remonter jusqu'à lui. Même les rares fois où il est appréhendé, il sera toujours relâché, faute de preuves.

En 1992 sort ensuite la fameuse démo "Aske", dont la pochette reprendra une photo d'une des églises incendiée par l'Inner Circle ! En 1992 toujours, Burzum sort son premier album éponyme, sur le label de Euronymous, Deathlike Silence Productions. Varg joue également les parties de basse sur "De Mysteriis Dom Sathanas", de Mayhem. Il est alors, avec Euronymous, l'un des membres les plus actifs de la scène Black Metal Norvégienne. Ils vont même jusqu'à réaliser des interviews conjointes et très "politically incorrect" pour Kerrang!, le fameux magazine Anglais. Progressivement, Varg s'éloigne de la philosophie sataniste, pour se rapprocher des idées Odinistes, d'une volonté de retour aux sources des croyances Scandinaves. C'est toujours une opposition contre la religion Chrétienne, mais dans un but différent. Mais en 1993, alors que Deathlike Silence Productions sort le deuxième album de Burzum, Vikernes assassine Euronymous dans son immeuble, de 23 coups de couteau, avec son complice Snorre du groupe Thorns. Ils sont arrêtés tous les deux peu de temps après, et Varg sera condamné à 21 ans de prison.

Bon, l´historique étant fait, rentrons dans le plus important : La chronique ! Le premier sentiment qui se dégage de cet album est un sentiment de mal être, que seul Varg peut créer : Une voix écorchée, torturée, des riffs de guitares simples mais ultra malsains, une batterie hypnotique qui renforce le côté ultra sombre de l´album. La production n´est pas énorme mais tout simplement faible ce qui renforce encore le côté ultra sombre du Black Metal. Black metal me direz vous ? oui, Burzum est issu de la 2ème vague du Black Metal, celle des années 90, la 1ere vague étant celle de Bathory et Mayhem, durant les années 80.Burzum a apporté un nouvau souffle dans cette scène ultra underground. La durée de l´album est relativement longue pour un album de Black metal :58 minutes.Les compos sont variées, riches, et même on se surprend a trouver des côtés mélodiques. La mélodie est une des clés de voûte de cet album.

En résumé, le premier album de Burzum est un chef d´oeuvre, une pièce maitresse a avoir absolument dans sa Discothèque.
le 25/12/2004

1 COMMENTAIRE

Domain-of-death

Domain-of-death le 19/10/2008 à 00:40:56

Un groupe que je n'ai jamais pris la peine d'écouter et pour lequel j'éprouverai presque un sentiment de mépris du aux idées néo-nazi de Varg Vikernes ! Je n'ai pas écouté l'album ni aucun autre mais je lui met quand même cette note...désolé

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Xentrix - Bury The Pain
Baroness - Gold and grey