Cadillacs & dinosaurs - Attack of the Zombie Beavers

Chronique CD album (8:15)

chronique Cadillacs  & dinosaurs - Attack of the Zombie Beavers
Pour les moins jeunes (notez l'euphémisme) d'entre vous, le nom de Cadillacs & Dinosaurs évoque probablement quelque chose ; pour vous rafraîchir la mémoire, ce jeune groupe originaire de l'ouest emprunte son nom d'un vieux jeu japonais du début des 90's. Le groupe s'est formé en début 2008 et a pour vocation de mettre en avant leur batterie programmée dans la veine de groupes comme Agoraphic Nosebleed, inspiré principalement par l'atmosphère de films de séries Z (voir le titre) ; leur bio parle de castors zombies, de moisissures carnivores et des moeurs de la société victorienne... Oui, soit. Et question musique sinon ? Bah on est clairement dans du grind bien 15e degré, avec la machine qui mène la danse a 1000 à l'heure ; 10 titres pour 8:15 ça donne le ton, et au moins ça laisse le temps de l'écouter plusieurs fois d'affilée...

Bon, pour ceux qui ne seraient pas super habitués à écouter du grind avec drum machine, je vous préviens tout de suite : celle-là pique un peu les oreilles. Ils ont tapé dans du raw, version jeu d'arcade (nan on a pas du 8 bit non plus mais le son des cymbales a failli me rendre épileptique) ! Bon après ça reste du 15e degré donc pas besoin de tergiverser là-dessus. L'esprit de ce LP c'est vraiment ça, faire penser à un mélange de films de série Z des années 80 avec des vieux jeux d'arcade et du grind qui speed. J'avoue avoir adhéré après plusieurs écoutes seulement, le temps de digérer l'aspect dérision. Mais les passages du genre "The party of the Century" m'ont convaincu, ou la fin de "Late at the Theatre" (qui ferait penser à du Rob Zombie, dans la voix), ou alors certaines lignes de chant aussi pas mal originales (comme la fin de "To rape a Physicist" ou "Agressive Humidity") ; remarquez avec 3 voix ça permet de varier pas mal, et c'est un plus quand on fait un truc dans ce genre. Bon, en revanche, pas la peine de chercher "le riff de la mort qui tue", on reste dans du bien basique avec une gratte qui assure le principal : suivre les machines et patater l'ensemble. Et il faut avouer que, dans l'ensemble, c'est réussi et des titres comme "Shotgun Cupid" ou "Late at the Theatre" envoient bien le rondin, et vous restent dans le crâne assez facilement.

Bref, je vais pas m'étendre non plus des heures sur 8:15 de son, donc je concluerai en disant que le pari d'un premier album dans une orientation aussi barrée est plutôt réussi, et on attend de voir ce qu'il peuvent nous concocter pour la suite, les aliens et leur lapin crasseux... Affaire à suivre.
photo de Mat(taw)
le 24/03/2009

6 COMMENTAIRES

Vkng Jzz

Vkng Jzz le 24/03/2009 à 13:26:15

et notons que l'ep est telechargeable gratuitement via le myspace du groupe !!

Vkng Jzz

Vkng Jzz le 24/03/2009 à 13:27:27

et notons que l'ep est telechargeable gratuitement via le myspace du groupe !!

K

K le 24/03/2009 à 20:18:02

jeux japonais, tiré d'un animé bien américain lui.

Carcinos

Carcinos le 30/03/2009 à 17:13:23

Ouai c'est bien foutu! En fait à l'avenir, plus de drums épileptiques, plus de présence dans la voix et plus de nintendocore serait bienvenu je pense.

swarm

swarm le 30/03/2009 à 22:14:52

J'ai bien accroché aussi. ça demande plus de son, mais ça le fait déjà pas mal.

swarm

swarm le 30/03/2009 à 22:15:07

J'ai bien accroché aussi. ça demande plus de son, mais ça le fait déjà pas mal.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019