Chapi Chapo Et Les Petites Musiques De Pluie - Robotank Z

Chapi Chapo Et Les Petites Musiques De Pluie - "Robotank Z"
chronique Chapi Chapo Et Les Petites Musiques De Pluie - Robotank Z

Chapi Chapo (Patrice Elégoët) et les petites musiques de pluie (des jouets) proposent avec ce troisième album une véritable alternative aux idées reçues et aux schémas connus de la musique. Si vous êtes en sensation d'écouter autre chose, tout en conservant vos repères façonnés, c'est par cet album qu'il vous faut passer.

 

Le breton démarre son projet en 2003, seul, autiste, avec pour passion les belles mécaniques des jouets anciens, ces grelots, ces minimoog, ces batterie en plastiques et tant d'autres choses. 10 ans a apprivoisé chaque ressort pour en extraire la meilleure mélodie. L'admirateur de François de Roubaix peaufine ses bandes-sons inlassablement et probablement s'y laisse submerger. Après un premier album forcément minimaliste, un second plus entouré, il atteint un premier sommet avec ce Robotank Z où jouets, invités, boîtes à musique, pop-attitude un peu sixties, electronica convole d'un même accord vers des cimes à certains moments. Certes, les programmateurs des chaînes télé du service public devraient y faire leur shopping en matière d'habillage pour documentaires mais l'album propose bien plus que cela, tant tout incite à l'imagination.

 

Pour se faire une idée concrète, impossible de démarrer cette chronique, cette écoute sans se rendre sur le site internet de l'artiste (un terme loin d'être galvaudé pour une fois) et aller découvrir sa collection de jouets qui datent de la fin des années quarante à la fin des années quatre-vingts (une sélection sur les 400 pièces détenues).Les formes sont prometteuses, habilement mises en scène dans des décors naturels apaisants. Les micro accidents qui accompagnent ces musiques magnifie davantage l'entreprise. Pour l'audace, il vous faut vous replonger dans le début des années 80 où Einstürzende Neubauten démolissait ses mélodies à coups de cris primaux et de perceuses ; c'est exactement le même chemin qu'emprunte Chapi Chapo mais sous forme d'un miroir inversé. Quoiqu'un titre comme « Via Airmail » en l'état actuel trouverait sa place chez les allemands. Pour tous les tourneurs, voilà une suggestion de plateau, ne me remerciez pas.

 

On écoute cet album et l'on redécouvre le goût d'enfourcher un vélo et d'aller prendre l'air dans la campagne, de regarder plutôt que voir et respirer en étant pleinement occupé par cette action. Robotank Z est un album qui compte 16 degrés centigrades, et une fine bruine sous un soleil encore généreux. Cependant ne vous y trompez pas, on peut faire une musique supposé enfantine sans être gnangnan une seule minute. Pour les plus sceptiques, est-ce que vous imaginez une seule seconde qu'un engagé comme G.W Sok irait y perdre quelques paroles. Car d'un projet solo, Patrice Elégoët en a conçu un véritable orchestre où chaque intervenant jouet ou humain trouve pleinement sa place. Parmi les invités, outre Jos (G.W Sok), l'ancien chanteur de The Ex présent sur deux titres ; on croise la chanteuse folk Kelly de Martino et Jason Lytle de Grandaddy pour les plus notables. Ce ne sont pas moins de 18 musiciens qui ont pris part à la réalisation de cet opus.

 

Pas de surprises à ce que cela soit les Disques Normal qui sortent la plaque dans un packaging somptueux ; c'est que Martial, le taulier nous a habitué avec ces récentes sorties à viser l'unique que cela soit avec Polder, Mermonte, Dad Rocks ou Fat Supper. Robotank Z est un album attachant, qui sursaute d'excellence et de sublime par endroits qui s'écoute sans temps déterminé et se ré-écoute dans la foulée, un véritable maître achat pour toute collection d'amateurs de musique.

 

photo de Eric D-Toorop
le 18/05/2013

3 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/05/2013 à 10:14:24

Pas sûr que ce soit pour moi : j'ai toujours préféré Goldorak à Chapi Chapo

cglaume

cglaume le 18/05/2013 à 12:18:19

Décidément, après le "Chapi-Chapo metal" de Ultra Zook !!

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 18/05/2013 à 16:43:27

Un des albums phares pour 2013.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019