Colonial Wound - Degradation

Chronique CD album (10:55)

chronique Colonial Wound - Degradation

Ces trois titres de Colonial Wound creuseraient presque trop fidèlement le sillon du noise-hardcore corrosif de Botch, Kiss It Goodbye ou Playing Enemy. La vaisselle est rangée comme il y a près de 20 ans, tout est à la même place sans que rien n’ait bougé et c’est parfait comme ça. 

 

Parfait, oui, tant ces trois titres pour un peu plus de dix minutes balancent au sol directement sans préliminaires, raclent les nerfs à coup de dissonances, déstabilisent en plaçant des plans complexes tracés au millimètre et vomissent leur rancœur sans discontinuer. Colonial Wound ne sacrifie pas à la modernité et ne cherche pas à édulcorer son propos, mais assène avec conviction et sincérité sa profession de foi et prêche avec l’ardeur et l’intensité de ses glorieuses références. 

 

En trois titres tendus, abrasifs et efficaces, Colonial Wound donne franchement envie de voir ce dont ils sont capables sur la durée d’un album entier. La suite, et vite !


 

photo de Marc
le 19/10/2021

1 COMMENTAIRE

Pingouins

Pingouins le 19/10/2021 à 12:21:22

Chouettos.
Dans un style très proche, tu peux t'envoyer l'EP des suédois de Birch (birchhc sur bandcamp). Sorti en 2015 mais très bon, malheureusement jamais complété par un album...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021