Dead On Parole - Πληγές

Dead On Parole - "Πληγές "
chronique Dead On Parole - Πληγές

Quand on pose les esgourdes sur un groupe comme les Grecs de Dead On Parole, on se dit qu'on a déjà entendu ça 56 789 autres fois pour peu qu'on kiffe sa mère le HxC ou les trucs Crusties Metaux.

Et puis un effet non escompté se produit vite : celui du méga maousse mawache en pleine mouille.

En effet, l'intensité de cet album est parfaitement bluffante. L'analyse vient après. Quand la rage et la précision d'un combo vous font immédiatement chercher compulsivement d'où il vient, qui il est et ce qu'il mange à Noël, c'est bon signe. Les Grecs sont plutôt très sympas en général, donc il suffit de leur demander.

Et hop les réponses viennent dans la minute. De la tourte aux champignons... pour Noël.

 

Assez éloignée de la scène Neocrust plutôt commune en République hellénique, la musique de Dead On Parole n'appartient qu'à elle.

Oui, on s'amusera à retrouver tel ou tel morceau de genre parsemant les plages, pourtant le talent des gaziers réside dans l'art subtil de mêler un Metal, parfois tendu comme son plus noir représentant (le froid norvégien ne rigole point), et l'urgence absolue du Punk de fin du monde, celui qui croustille bien (foutre diable cette intro d'album).

Dead On Parole ne laisse rien au hasard, que ce soit dans sa prod mettant en avant une basse galopante et un batteur très habile (pour du keupon abâtardi), ou dans la construction à la fois fine et brutale de ses compos.

Me tenir en haleine durant plus de trois minutes sur une instru comme" Ritual Self" relève ainsi de l'exploit. Votre serviteur décrochant vite fait quand personne ne braille (Merci tout de même à Tragedy).

Prokopis fait pourtant un superbe job au mic. Son timbre éraillé élimine toute notion de subtilité mais ne lasse jamais car il est simplement judicieusement placé et dosé. Fichtre dieu, un bon point de plus pour les Grecs là.

Des clowns comme APMD, tenant grosso merdo le même propos, devraient sérieusement prendre des cours, d'ailleurs. Ouais, Ben Koller is a pussy.

 

Dead On Parole surprend ainsi par sa force de conviction et l'application que le groupe met à nous la planter bien profondément dans les oreilles.

Merci messieurs.

photo de Crom-Cruach
le 14/05/2018

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019