Tagada jones - 6.6.6.

Tagada jones - "6.6.6."
chronique Tagada jones - 6.6.6.
Commençons par un coup de gueule : ce cd aurait pu s'appeler 6.4.6 puisque "A qui la faute" est le morceau caché sur le digipack du "Feux aux poudre", et le morceau "On roule" se trouve en inedit sur la version vinyle (mais pour ce morceau là ça ne me gène pas trop car j'ai pas de platine vinyle pour écouter le 33 tours rouge).

Bon maintenant abordons le sujet, et celui-ci est "punk. punk.electro-punk."
J'avoue ne connaître que deux morceaux qu'ils reprennent. La reprise des SHERIFFS (qui est en écoute depuis une dizaine de jours), est bien rapide et rentre dedans. Celle de PARABELLUM fait plus street avec des vocaux pas facile à tenir pour chanter juste (Nico maitrise parfaitement). Celle d' OTH pourait presque passer pour une composition des T.J avec une basse un peu plus punk quand même. "Alternative" de THE EXPLOITED fait punk anglais à la "the exploited" (!), en plus c'est le chanteur des Mass Murders qui assure les vocaux (Est-ce que les TJ voulaient être sur de leur coup en employant quelqu'un d'extremement qualifié dans ce domaine ?), et là encore c'est d'enfer.

Les BxN ont le droit à la reprise "Vivre libre ou mourir" joué bien rageuse avec des gros "laaaahlalah", mais peut-être pas assez rapide à mon gout. Les TJ font durer "Antisocial" plus de quatre minutes (ce qui me semble bien trop long ; je m' explique : je rêve d' entendre ce morceau joué de façon bien rapide, façon Crust In Your face) ; elle est tout de même nettement mieux qu'une infame version pseudo rap-metal diffusée sur canal par un groupe que je ne veux pas citer dans une chro des TJ, car déjà les TAGADA JONES, le solo ils le jouent, et pis elle claque tout simplement.

Pour les deux vrais inédits c'est plus virulent que dans le "feux au poudres" (si tout les morceaux avaient eu cet accabi j'y aurais mis 7.75 facile).
Les invités imposent largement leur vision musicale : on dirais plus un morceaux de Punish Yourself que des Tagada Jones hormis pour le solo et certaines guitares, le chant de Nico ainsi que certaines machines. Le morceau avec le rappeur Cellule X me laisse de marbre, c'est pas du rap-punk mais le début c'est du rap et la fin du Tagada.

Bon le dernier "6", c'est les remixes, et des vrais ; pas simplement un pauvre beat techno glissé par dessus le morceau. Les DJ revisitent les titres de fond en comble. Le "feux aux poudres" est dément comme "Epidemie" qui est le plus fidèle. Gus et DJ Clay rendent maladif "Thérapie" alors que Yosh fait du morceau "Cauchemar" un mix dub. Chandora transforme "Kamikaze" ; totalement méconnaissable il conserve certaines lignes de chant de Gus, quelque parties de guitares, le tout sous mixé dans un morceau très détendant (presque du trip-hop).

Bref, pour aller jusqu'au bout, voici mes notes 5.25/6 . 5/6 . 5/6 ( = 8,5/10 si si vous pouvez vérifier !)
photo de Sepulturastaman
le 15/02/2007

2 COMMENTAIRES

Nya

Nya le 15/02/2007 à 18:47:48

La syntaxe de la chronique est bien lourde!!! Chroniquer c'est avant tout donner son avis certes, mais de préférence en adoptant une écriture fluide (éviter le petit nègre et les répétions entre autres)... Pitié pour les lecteurs fatigués après une journée de boulot!!

sepulturastaman

sepulturastaman le 15/02/2007 à 23:15:55

Je me force à mettre des virgules et des points.
Pis bon la fluidité et moi ça fait deux.
J'essaierai de m'appliquer pour la prochaine.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Caliban - The Awakening
Nine Eleven - avril 2010