DORIAN GRAY - I'll watch them Die and I'll smile to them

DORIAN GRAY - "I'll watch them Die and I'll smile to them"
chronique DORIAN GRAY - I'll watch them Die and I'll smile to them
Pour introduire cette chronique je tiens à préciser une chose importante: ne cherchez plus quoi que ce soit qui concerne DORIAN GRAY, le groupe s'étant désormais renommé PLAYING WITH FRAGMENTS. Pour que ce soit clair, ce MCD étant sorti sous leur ancien nom vous voyez bien marqué DORIAN GRAY en haut de cette page, mais je ferai mention du combo en tant que PLAYING WTH FRAGMENTS dans la suite... C'est bon ou je répète pour les deux du fond qui rigolent à côté du radiateur?
Bref, après un an et demi d'existence le groupe - composé de membres de LIFETORN, DAYS OF DECLINE et SADAKO - sort donc ce MCD chez EGERIA rec en novembre 2006, qui figurera d'ailleurs sur la B.O du film « 2 jours plus tard » (à ne pas confondre avec « 28 jours plus tard » de Danny Boyle, film culte s'il en est). Pas mal pour un départ... Bon, pour ce qui est de la visite guidée de ce MCD, suivez-moi c'est par là.

Ok, les DORIAN GRAY ne sont pas vraiment là pour vendre des gaufres, autant vous prévenir: souffle angoissant, riff bien lourd, très lourd même emmené par une basse baveuse qui fait office de métronome sur 'the colour of my sorrow', titre qui ouvre ce MCD. On penserait plus à un combo aux influs métallisées (rapport à ce riff lourd) s'il n'y avait pas cette voix criarde très typée H*C pour nous rappeler où l'on est... Le début dissonnant de 'Drowned in lies' me fait, quant à lui, penser à du NORMA JEAN, et là on retrouve le courant dont se réclame en partie PLAYING WITH FRAGMENTS qui est le H*C Chaotique - même si le reste du morceau n'a pas forcément plus d'affinités que ça avec le groupe georgien susnommé. Le flow de Kevin contraste un peu avec la musique proposée ici, une configuration que je n'ai pas l'habitude d'entendre en fait, n'étant pas un grand amateur de ce type de voix il faut l'avouer. Mais le reste me plaît bien, c'est bien pensé et bien exécuté, ça c'est clair. Quelques petites disparités au niveau de l'enregistrement cependant: le niveau sonore et la qualité semblent fluctuer légèrement car le début de 'the memories and regrets' me laisse à penser que le son est beaucoup plus « sourd » (la basse notamment) et l'ensemble est moins clair (batterie plus lointaine), le master semble avoir légèrement baissé également... Bon c'est vrai je suis chiant avec mes détails à la con, je sais... Mais qui aime bien chatie bien, c'est normal, puisque ce 3e morceau est assurément la meilleure compo de ce MCD; tout y est: dissonances originales, plans saccadés, moshs etc... Et le tout plutôt pas mal dosé pour un coup d'essai, en tout cas ce titre fait mouche.

On attend donc de voir ce que peuvent donner ces morceaux avec une prod digne de ce nom, car ils mériteraient d'être un peu mieux mis en valeur, mais bon: on fait avec les moyens du bord et après tout prenons cette galette pour ce qu'elle est: un moyen de faire connaître ce groupe qui le mérite amplement. C'est chose faite.
photo de Mat(taw)
le 09/02/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

In crust we trust #1
Overload - The Imagery Process