Faloide - Theories of decadence

Chronique Démo CD (27:17)

chronique Faloide - Theories of decadence
Euh, que dire sinon que j'avais complètement oublié de vous parler de Faloide qui a sorti "Theories of Décadence" en 2007. Et oui, nul n'est infaillible (ici, veuillez insérer n'importe quelle réplique demandant excuse au groupe de ce retard).

Pour ceux qui ont eu la bonne idée d'écouter le tribute album à Sepultura paru chez Chabane records, c'est le groupe qiu reprend Root ! Ils n'ont pas eu peur de s'attaquer au morceau le plus connu du combo, et j'avais trouvé la voix bien trop grosse pour ce morceau, qu'ils avaient déjà repris sur leur première démo datant de 2005. Entre cette démo et ce nouvel album, le groupe a également sorti un autre ep : "Bersek of my brain".

Bon vous savez quoi ? la voix n'a pas changé d'un iota ; et la musique est carrément "gros death mid groovy tempos pas trop ramolo". Je dis pas trop ramollo, car je trouve que ça manque un peu d'entrain et de rythme ; l'ennui ne vient pas, mais guette, surtout sur les morceaux les plus courts.
Bon rentrons dans le vif du sujet : Faloide a un gros son, ça on ne peut pas le nier ! Un mélange de death old-school et de ricain, ça vrombit du riff de gratte, la basse et grosse et dodue, le batteur écrase l'ensemble, et le chanteur a (toujours) une grosse voix bien appliquée dans ses growls, mais manque un peu de diversité ; alors que pour la musique, même si elle n'est pas transcendantale, arrive à se défendre sans toutefois sortir du lot.
Vous aurez compris que les mélodies ne sont pas prioritaires, et que le groupe préfère tous baser dans les rythmiques grassouillettes sans se compromettre dans la technique (Ils n'essaient pas de jouer du polyrythmique qui fait super classe de nos jours). Faloide, c'est pas leurs genres : c'est du classique, mais appliqué sans même une quelconque remise au gout du jour, on dodine connement la tête comme avec n'importe quel super groupe du style.
Allez coup de gueule habituel : un jolie chanson mimi vient casser le cd entre le quatrième et le sixième morceau (le meilleur, car plus entrainant, malgré un côté hyper classique et vieillot, mais véritablement bien fait avec son solo et son côté bien malsain made in US-death).

Donc pour ceux qui aiment le death sobre (hyper classique, voir même un peu trop), rouleau compresseur c'est à prendre ; pour les autres passez votre chemin.
photo de Sepulturastaman
le 17/07/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Temtris - Shallow Grave
Egypt - Become the sun