Faxe - Rehab

Faxe - "Rehab"
chronique Faxe - Rehab

Le Crust/Grind est parfois un genre super sérieux dénué la plupart du temps de la moindre once d'humour. Pas cool donc.

Certaines formations frenchouilles tentent, pourtant, de désacraliser the genre. A l'instar de Bute. Sauf que FaxE, c'est bien.

Et selon Cobra Commander, c'est même good aussi. Voilà, c'est tout.

J'ai fait preuve de (cir)consition, d’objectivité et d'érudition.

 

Bon je développe sinon y'aura un fan de metalcore qui va screamer.

Les six alcooliques composant FaxE viennent « d'on sait pas où et on s'en fout ».

Paris, selon Cobra. Autant dire : ... .

 

Par contre leurs influences, là, c'est du serious : Motörhead, Wolfpack, Disrupt, Disfear et la beer.

 

It's very good shit, dirai-je à une fan anglophile de musique qui bétonne la tronche. Pour son homologue masculin, je lui conseillerai, en français, d'aller postillonner dans la bière d'un autre. Car si mon collègue avait trouvé The Hangover sorti en 2010, déjà foutrement jubilatoire, Rehab monte le créneau d'un échelon. Enfin j'imagine, j'ai pas écouté The Hangover. En 2010, j'écoutais du metalcore à fond les balloons et du Metal Sympho à bloc de nymphos. Depuis, j'ai viré ma cuti. C'est pas pareil quand on s'assoit, en effet.

« Quel professionnalisme Crom !

- Fuck off toi là-bas avec le tee-shirt jaune Killwitch Nadège."

 

Rehab propose donc encore un crossover ultra terrrrrible (y'a copyright pour les autres sites tellement cette expression vaut son pesant de caillasse) de Crust et de Grind dynamité par trois chants au bord de l'apoplexie, qui peut avoir de fâcheuses conséquences mais ce n'est pas mon problème. Le côté guignolo de la fête à gonzo s'estompe rapidement devant la maîtrise conséquente des gaziers. Le décapsuleur dans la main droite, la gniak partout ailleurs, FaxE est tout sauf un hoax... pas le groupe.

Poutrant ainsi sans relâche, avec un côté « Monsieur Plus » (en moins mort) du Crust Grind, FaxE fait honneur à notre beau pays.

(Rayer les mentions inutiles dans cette dernière phrase).

« Amy Was A Straight-Edge », dont le nom me rappelle la débilité de  The Toy Dolls, est juste à mettre douze fois, tellement c'est court et bon. Un peu l’inverse de ce que pense votre copine de vos performances, under/in/on the bed. Pour le reste des bons morceaux, merci de faire un copier-coller de la track list, dans son entier. En plus les Parisiens semblent être de fervents défenseurs de la Françafrique.

Et ça c'est bien... euh, ça dépend. Il faut aimer De Gaulle et ses rejetons. Je déconne.

 

Le fan de metalcore gueulera de toute façon.

Cobra aussi p't-être, mais pas pour les mêmes raisons.

 

IN GRUST WE CRIND

photo de Crom-Cruach
le 21/08/2015

5 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 21/08/2015 à 11:56:42

Non mais eh ho, Killwitch Nadège ! L'ôt' hé !
Et pourquoi pas Eve EunchôlBurn ?

daminoux

daminoux le 21/08/2015 à 13:49:34

mon tee-shirt de KN n'est pas jaune il est noir.....

Xuaterc

Xuaterc le 21/08/2015 à 14:00:21

ça fait plaisir de les voir de retour. J'avais acheté le LP de "Hangover" et la tape de "ataque kardiak" après un concert hautement débile...

Cobra Commander

Cobra Commander le 21/08/2015 à 23:24:42

Faxe, le groupe qu'il est beau.
Faxe,le groupe qu'il vous faut.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 22/08/2015 à 22:05:24

Faxe , le groupe qui fait poussé les poils dans le dos.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019

HASARDandCO

Supertanker - In fall we trust
Hellfest 2018
dossier

Hellfest 2018

Le 06/11/2018