F.hiro - Split EP (avec House of John Player)

F.hiro - "Split EP (avec House of John Player)"
chronique F.hiro - Split EP (avec House of John Player)

Label rennais recommandable, Ideal Crash conclue sa série "White Label", assortie de nombreux splits de valeur, par ce six titres que se partagent les rennais de F.Hiro, à la pop chatoyante, et l'Anglais House of John Player, plus porté, lui, sur l'expérimentation.

 

Après un premier EP brillant datant de 2010, les premiers nommés livrent d'emblée un joyau pop apaisé et atmosphérique, "Ichigo no kumo", chanté par une jolie voix féminine, qui s'emballe doucement en sa fin, pui enchainent avec l'electro-pop dansante, tubesque aussi, de "She fools me". Irrésistible, ce morceau est de toute évidence l'un des temps forts du disque et mériterait une large diffusion. Vif, légèrement assombri et porteur de claviers de belle factiure, doté d'un break judicieux, il envoûte et précède "Alive", du même tonneau mais dans une veine plus rock, plus spatiale aussi et finalement aussi addictif.

 

En trois titres, l'affaire est dans le sac et la tache revient alors à House of John Player de faire aussi bien, le céleste et dissonnant titre d'ouverture plantant d'entrée de jeu un climat singulier, peut-être un peu trop roboratif pour convaincre entièrement, mais tout de même prenant, l'ambiance du Sonic Youth première période n'étant pas éloignée, dans l'esprit, de ce morceau inaugural nommé "Fristaden".

 

Suite à cela, le superbement flou "Sleeping around", aux airs electro-shoegaze géniaux, vient s'ajouter à la liste des réussites du split, et instaure lui aussi une ambiance personnelle tout en se montrant étonnamment persuasif. La voix, distante, charme elle aussi et sur "Inherited features", notre homme évopque le Loveless de My Bloody Valentine par la réitération de motifs sonores vaporeux. Ce faisant, il livre derechef une trame particulière, obsédante bien qu'exigeante, et conlut joliment, dans un esprit décalé, un split EP de qualité, dont on espère qu'il sera suivi d'autres sorties toutes aussi concluantes.

photo de Refuse to keep silent
le 02/07/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019