Firmam3nt - Firmam3nt

Chronique CD album (40:00)

chronique Firmam3nt - Firmam3nt

On va causer de post-metal. Instrumental.

Non, mais attends avant de lever les yeux au ciel.
Fais un effort, reste, ça va quand même être intéressant.

Parce que oui, j'te comprends, on a un peu l'impression d'avoir fait le tour de cette scène qui ne procure plus beaucoup de nouvelles excitations.
Les influences sont toujours les mêmes : Caspian, Russian Circles, Pelican et consorts. 
D'ailleurs, dans le cas de Firmam3nt, ces noms sont inévitables (surtout celui de Pelican)...à quelques nuances près.

 

Le groupe espagnol sort son premier album.
4 morceaux. 44 minutes. Les pistes étant à peu de choses près de la même longueur, chaque titre est un véritable marathon. 
Cette longueur, Firmam3nt s'en joue en nous faisant perdre nos repères. Une démarche plutôt "cocasse" (on n'utilise que trop peu ce terme en 2017), alors que les morceaux sont nommés des quatre points cardinaux.
Un choix qui ne s'explique pas vraiment musicalement, car les morceaux ne sont par marqués d'une influence musicale "géographiquement" marquante. 
Soit. Seule une question importe vraiment : ce disque est-il bon ? 

Réponse :

 

Oui.
Oui ! 
OUI !!
Mais.

 

Pour cette première, Firmam3nt fait les choses correctement et propose des compos hyper abouties, bien travaillées, assez variées qui sont clairement étiquetables post-métal. Cela ne les empêche pas de lorgner clairement vers des ambiances plus doomesques (suffit de lancer "North") avant de se retrouver face à du metal progressif et du metal massif.
Firmam3nt va jusqu'à se dire influencé par Opeth. Ce n'est pas audible pour deux ronds. En revanche, citer Mastodon prend du sens sur le riffing et ce n'est pas déplaisant. On pourrait aussi songer à Baroness...

Ce mélange des genres est plutôt réussi, capte bien l'attention, et se révèle encore meilleur au fil des minutes lorsque le groupe s'évertue à changer d'ambiance, à creuser un peu plus son morceau, sans tomber dans le piège récurrent du titre composé de plusieurs idées indépendantes les unes des autres...mais quand même collées.
On est loin du raccommodage de fortune et le résultat est bon, tout en manquant de puissance.

C'est là que le bât blesse pour Firmam3nt : il y a des tas de bonnes idées, mais pas le son pour les mettre en valeur. 
Ça manque de puissance, de profondeur, de propreté (même si l'EP propose quelque chose de net à l'oreille). On passe à côté de l'ardeur du riffing, de la rondeur de la basse (qui module pas mal d'ailleurs) et, non seulement, ça ne met pas en valeur les créations, mais ça les dessert carrément dans un genre qui a parfois besoin de clinquant (le son du dernier Russian Circles en est la preuve).

 

Cela n'empêche pas ce disque d'être un excellent départ pour Firmam3nt qui manque plus de moyens que de talent.

photo de Tookie
le 25/01/2017

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements