Five pointe o - Untitled

Chronique CD album (52:37)

chronique Five pointe o - Untitled
lOh oh oh voici « Five pointe o ». Ce groupe est apparu dans la scène métal en même temps que 36 Crazyfist, deux groupes de Roadrunner qui ont été la révélation métal de l´année 2001. Leur nom a été choisit de telle manière : five pour décrire l´homme, pointe pour la direction et o parce que ça sonne bien. Mais je pense que mettre la voyelle o dans leur nom est une référence à la présence étendue de cette lettre dans leur compos et dans les passages chantés et aussi une référence au zéro.

Le chanteur du groupe américain est Daniel Struble et on peut dire que Five pointe o est une affaire familiale car le grateu et deuxième chanteur Eric Wood et la claviériste Casey Mejia sont les cousins de Daniel qui lui sort avec la guitariste. Untitled est le seul album de ce combo car ils ont déjà splitté, Oh ! et la rumeur ne dit pas si c´est pour raisons familiales ou conjugales ou pétrolière car la vie est si difficile au sein des feux de l´amour. Le métal de ce groupe est assez atypique : le clavier atténue la violence de la musique quand il est présent mais la batterie elle n´hésite pas à mettre la sauce d´une manière variée. Il n´y a rien à dire sur la grat et plusieurs j´ai levé le poing au ciel (quand je fais ça ça veut dire que j´aime bien les riffs). Et puis il y a les backings vocals qu´on pourrait qualifier d´influence Death métal. Les compos se tiennent très bien, leurs paroles sont bien notons par exemple celles de la chanson « Freedom ? » qui parle du 11 Septembre.

En fait il n´y a que la chanson `Little child » qui à mon goût est moins bien, en effet elle diminue beaucoup le souffle de l´album car elle est plus lente et aussi parce que Daniel répète tout le long la même phrase. Y a un petit côté rétro dans Five point o, c´est dur à expliquer mais je pense que ce CD vieillera assez mal, il est pourtant très bien. C´est peut être dû à la présence du synthé et au fait qu´il ya vraiment trop de o dans Five pointe o. Le Cd contient quelques passages rapés et c´est très bien fait. L´ensemble se finit par une longue instrumentale. Tout le cd se réécoute et est admirable (la plupart des musiciens avaient dans les 18 ans à la sortie de leur album). C´est dommage que ce groupe n´ait pas pu confirmer leur talent et je trouve fort de café quand même de splitter comme ça tout de suite. Oh !
photo de Fab
le 26/12/2004

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Heads. - Heads.
Chronique

Heads. - Heads.

Le 08/02/2016

Hello Bastards - Hello Bastards