Gang - Dead or Alive

Gang - "Dead or Alive"
chronique Gang - Dead or Alive

Chronique en sépia. Gang est un groupe français qui compte déjà deux décennies révolues au compteur, même si leur compte-tour personnel semble être bien calé sur la triplette 84-86 ! En effet, on écoute ce Dead or Alive,  comme on a écouté At War with Satan,  Ride the lightning  et Peace sells… but who’s buying ?  De vrais riffs maousses pour des albums heu… Ancrés… Et toute l’imagerie qui va avec. Dans ce genre d’entreprise, la meilleure chose est d’y aller à fond. La demi-mesure n’aurait aucun sens.

 

Tout au long de ces 47 minutes, on va croiser des intros au piano, des chœurs habités, des riffs dégoulinants du manche, et une belle posture virile, comme pour « Old Stoned Cross » tout un cliché en une bonne fois ! Alors bien sûr, à partir d’ici si vous êtes avides de mixtures expérimentales, de chocs entre les genres, vous pouvez passer votre chemin. Si vous êtes de grands nostalgiques, vous allez trouver votre plaisir et même sourire à l’une ou l’autre reprise. C’est que cet album est d’une très bonne tenue. Quelques approximations dans le chant n’y changeront rien.

 

Pour rester dans le ton, le groupe use et abuse parfois d’une boîte à rythmes en lieu et place d’un batteur consensuel, ça laisse plus de merguez aux autres pour les barbeucs. Mais soyons de bon compte, cela n’entrave en rien l’énergie et le sens du riff des vieux biscards. Même cet ajout, apporte çà et là quelques scories de programmation « synthétiques » pas désagréables et finalement bien dans le ton eighties.

Pour les puristes on retrouve une reprise de Twisted Sisters en fin de parcours « You cant stop rock’n’roll » et il semble en 2011 que ce soit toujours le cas, en Champagne-Ardennes !

photo de Eric D-Toorop
le 29/03/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019