Glassjaw - Worship and tribute

Chronique CD album (47:47)

chronique Glassjaw - Worship and tribute

Glassjaw que je proclame les rois de l'émo de qualité, nous ont sorti leur dernier opus. Il était très attendu par rapport au grand succés du premier et à l'importance qu'il a pris au fil des années.

 

La première caractéristique de "Worship and Tribute" de Glassjaw c´est qu´il est totalement différent de "Everything..." le premier album.

Premièrement Ross Robinson qui avait composé produit et co-mixé la première fois , n´a pas composé cette fois ci. Selon les dires du groupe cet album est donc plus révélateur de la musique qu´a toujours fait Glassjaw. Il est d´une grande qualité, Daryl Palumbo n´a rien perdu de ses qualités vocales exceptionnelles dans cet opus ou les parties criées sont plus rares.

Les musiciens nous montre leur talent, en effet ils s´inspirent de nombreux styles parmi lequel le free-jazz. Parfois leur musique ressemblerait presque à des improvisations (ça se remarque difficilement car la voix est mise en avant).Ce qui est certain c´est que leur musique n´est pas classique, le modèle « un plan de guitare sur lequel on rajoute la batterie puis la bass puis le chant » est pris à contre pied.

C´est bien plus novateur artistiquement, Glassjaw est un groupe qui sait nous surprendre, et qui par-dessus tout nous prouve que l´ouverture musicale est quelque chose de très important car « Worship and tribute » n´est pas un Cd pour les amateurs de musique qui se concentrent et qui n´aiment qu´un style de musique. Les paroles sont variées et très travaillées, tout comme les mélodies, aucun titre n´est plus faible que l´autre, même si on a tous nos préférences et dans ce domaines c´est à vous de choisir.

 

Cet album est totalement hors du commun par le son et le sentiment qu'il laisse à l'auditeur. Album à découvrir de suite, album surprenant !

photo de Fab
le 26/12/2004

1 COMMENTAIRE

frolll

frolll le 17/06/2011 à 23:37:33

10

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019