IMPERIAL - We Sail at Dawn

IMPERIAL - "We Sail at Dawn"
chronique IMPERIAL - We Sail at Dawn
Allez, on rentre dans le vif du sujet, une petite présentation s'impose: IMPERIAL est un jeune groupe originaire d'Orlando,FL. et qui fait plutôt dans du metalcore de base (ou crossover de metal/hardcore pour les titilleux). Les 6 ricains nous délivrent donc ce "We Sail at Dawn" via Pluto Records ( HORSE THE BAND, THE ORANGEBURG MASSACRE, DIVIDE THE DAY, THE JONBENET, PLEASE MR GRAVEDIGGER etc...) après un EP intitulé "This Grave is my Poem" sorti également chez Pluto rec au début 2005. Quid, donc, de ce combo nouvel arrivé sur cette scène déjà surchargée et en quête de souffle nouveau?? Here we go...


Pour pondérer cette chronique, je tiens tout d'abord à signaler que je ne suis pas un fin amateur de metalcore stricto sensu (j'apprécie plus ses dérivés). Il y certains groupes que j'y ai apprécié mais j'y vois toujours une espèce d'effet calque en écoutant tous ces groupes nous ressortir une énième resucée d'un autre groupe en n'y ajoutant aucun élément personnel... Pour certains qui ne sont pas d'accord avec moi, vous pourrez dire que j'ai des goûts de chiottes, que je n'y connais rien et alors vous ne tiendrez pas compte de cette chronique, pour les autres je vous préviens: IMPERIAL ne déroge pas à cette règle.
Certes cet album ne pique pas les oreilles à son écoute (quoique, sur la fin...): c'est plutôt mélodieux, pas trop mal foutu et produit comme il faut. Mais rien de nouveau sous le soleil quoi... Peut-être ai-je besoin de viagra musical et que je suis difficile, mais durant toute l'écoute de cet album pas la moindre ombre d'une demi-érection à l'horizon, calme plat. Les plans sont éculés depuis trop longtemps maintenant, j'ai l'impression d'avoir entendu ça mille fois, les moshs parts arrivent exactement au moment où l'on s'y attend, le jeu des 2 guitares alterne avec une fréquence un peu trop prévisible et les riffs ne cassent vraiment pas trois pattes à un canard boiteux. D'ailleurs on peut voir à la durée des titres que la construction est globalement la même tout au long de cet album. De plus la multiplication des voix provoque une espèce de lassitude de part cette impression qu'il s'en dégage de vouloir à tout prix combler la platitude des compos par une voix omniprésente. Et quand il n'y a pas de voix c'est pour se taper un titre instrumental ('Love lost', notez l'inspiration énorme du titre) bien mielleux digne d'un générique à la Dawson (il est où le sac à vomi?). Bref, on s'ennuie et on se dit, même pour les non-fans, qu'il vaut 1000 fois mieux se mettre un AS I LAY DYING ou les premiers CALIBAN dans les esgourdes plutôt que ce truc insipide... Bref, passez votre chemin il n'y a rien à voir...
photo de Mat(taw)
le 04/01/2007

2 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 06/01/2007 à 11:35:52

Heheh, j'aime bien tes chros négatives aussi Mat(taw) :D

mat(taw)

mat(taw) le 07/01/2007 à 00:54:24

ouais des fois j'ai beau essayer mais je ne peux pas trouver ça bon quoi..

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements