Jumping Jack - Trucks & Bones

Chronique CD album (48:30)

chronique Jumping Jack - Trucks & Bones

Ils m’avaient bien surpris en 2009 ces 3 gaillards connus ni d’Eve ni d’Adam. Disons que Nantes n’était pas vraiment le berceau des groupes bâtards stoner et que, jusque-là, seuls les salopards de Kubota m’avaient fait bouffer la poussière. Alors quand les 3 kids de Jumping Jack arrivèrent pintés, de bonne humeur, avec un EP arborant tristement une pochette en réplique d’affiche de pub pour le Jack Daniel’s, je faillis rappeler la Dolorean pour lui dire qu’elle s’était encore trompée d’époque. Il était - encore - une fois dans l’Ouest.

En fait je m’étais bien planté, comme quoi la sobriété déforme la réalité. Bordel oui, ces 3, heu, « jeunes », « sympas », de bonne humeur, faisaient bien de la musique de bâtards, et bons dieux, quelle maturité dans ce premier EP Cows & Whisky ! Être si tranquille et faire un si bon premier enregistrement, je n’en croyais pas mes oreilles. Et puis l’apothéose, concert énorme. Ils buttent les gars. Stoner, southern-metal, longs morceaux avec déjà une forte personnalité, ils se donnent à 200%, soli de guitares terribles, la formule à 3 marche du tonnerre et ils labourent tout sur leur passage. La maîtrise au bout des doigts et le concert venait déjà d’enterrer leur EP et de nous montrer qu’ils pouvaient aller loin, bien plus loin que nous. Alors effectivement ils ne venaient ni d’Eve ni encore moins d’Adam, ils sortaient en fait directement de la cuisse de Down ! Comme certains le crient de leurs plus grandes hauteurs, l’aile ou la cuisse, il faut choisir. Jumping Jack l’avait apparemment fait ce choix. Ces 3 salauds me disent qu’ils aiment Orange Goblin, Grand Magus, Hermano, Solace, Alice in Chains, Alabama Thunderpussy, je leur réponds que - comme un con -je n’avais rien vu venir.

 

Trucks & Bones c’est juste plus de chansons, un plus gros son, plus de traitement sur les voix, plus de distorsion, plus de diversité dans les compos,  mais c’est toujours de la hargne, toujours une pochette horrible,bref: toujours du Jumping Jack. Rien à reprocher à cet album (puisque de toutes façons chaque nouvel album sera meilleur que son prédécesseur). C’est solide, les compos sont bonnes, ça claque, c’est heavy, c’est bon, c’est pro, c’est tout ce que j’ai dit dans la première partie. Alors bien sûr on pourrait leur reprocher deux trois trucs, comme ces passages vocaux limites rockab’ sur "Fucking Holidays", ou le fait que la production soit tellement massive qu’elle noie un peu la basse pour typer un peu trop l’ensemble « metal ». Mais comme je le disais, je suis certain que ces petites erreurs seront corrigées sur le prochain album. Et puis des titres énormes comme "Crystall Tree", "Siren’s Blast" ou "Drunk Peanut" suffisent pour que l’on ne garde en tête que le meilleur.

 

Heavy-southern-metal-stoner c’est par ici et maintenant que ça se passe.

photo de R.Savary
le 26/03/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019