L.a.r.d.o.n. - Noise Penetration

Chronique CD album

chronique L.a.r.d.o.n. - Noise Penetration

Pour avoir entendu parler de L.A.R.D.O.N., il faut soit être tombé sur leur page par un hasard providentiel, soit traîner dans les tréfonds des méandres de l'underground Grind. Noise Penetration est donc le nouveau-né de ce petit groupe qui aime à nous beurre les orifices auditifs d'un épais et visqueux coulis de Goregrind / Death Metal. Monique Ranou!!!

 

Si vous avez un minimum de jugeotte, vous aurez pigé que L.A.R.D.O.N. ne tape pas vraiment dans la guimauve mélodique ou le lyrisme cotonneux... c'est plutôt l'inverse, dès qu'on enfonce un doigt dans cette étroite rondelle de vingt six titres on comprend tout: L.A.R.D.O.N., c'est sale, moite, poisseux mais néanmoins plaisant. On plonge la tête la première dans une soue où batifolent Brutal Death, Goregrind et Grind Core dans une orgie de glaviots et de cyprine. L.A.R.D.O.N. barbouille une compote de gerboulade qui rappellera les vieux Last Days Of Humanity, Squash Bowels, Bowel Stew et autres Flatulation. C'est gras, graveleux, lubrique, bête et méchant. Ca blast à foison, les riffs sont dodus et rebondissent sur un groove épais qui applaudit la partouze des vociférations hurlées et gutturales.

 

Si on devait jouer à "devine les influences du groupe", je citerai en vrac Abaddon Incarnate, Mortician, Dropdead, Gore Beyond Necropsy ou Alien Intestinal Reflux... Ca donne une idée sur la globalité de la tambouille que L.A.R.D.O.N. nous dégobille dans les savates. Histoire de rallonger la sauce de ces titres qui ne dépassent que rarement la poignée de secondes (bah oui, c'est pas du Prog') L.A.R.D.O.N. a enduit son album de toutes une tripotée d'intros débiles tirées de Nono, Rambo, Dobermann, Tellement Vrai - l'émission des cas sociaux de Picardie et de PACA, et quelques vieux films de boules bien ringards... tout ça donne un aspect Gronibard-ien à l'ensemble. Mais plutôt que de se vautrer dans la rigolade Didier Gustin, L.A.R.D.O.N. se penche vers la finesse philosophique de Meatshits... voyez-vous?

 

Ca vole bas, L.A.R.D.O.N. flatte à merveille les instincts les plus inavouables et - chose rare dans le genre - réussit à éviter la lassitude grâce à quelques éclats de Noise Core qui illumine l'ensemble de la galette.

 

Ca bourre, c'est primaire, c'est produit à l'arrache, c'est poussif... on retrouve l'ambiance crasseuse, malsaine et ouvertement outrancière des années 90. Un bon p'tit stuff porcin aux ongles sales qui plaira à ceux qui ont l'estomac bien accroché et un sens de l'humour vaseux!

photo de Cobra Commander
le 30/09/2013

3 COMMENTAIRES

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 30/09/2013 à 10:19:23

le plus bel artwork depuis bien longtemps

pidji

pidji le 30/09/2013 à 12:11:26

Tu m'étonnes.

wazzi

wazzi le 10/10/2013 à 15:10:44

oh merde ils ont pris mon cochon en photo sans mon autorisation !
Je vais demander des dommages et intérets !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements