Lethal Mind - When Logic Fails

Chronique CD album (24:03)

chronique Lethal Mind - When Logic Fails
Cette fois-ci, pas de petite phrase d'accroche pour en venir au groupe concerné par cette chronique. On rentre dans le vif du sujet à l'image de leur musique avec Lethal Mind et leur deuxième sortie, un EP qui se nomme cette fois-ci "When Logic Fails".
Lethal Mind est un groupe de paname, formé en 2003, au style oscillant entre death et thrash ; et voici leur seconde auto-production de cinq titres accrocheurs pour environ 25 minutes.

Ce When Logic Fails démarre avec le titre éponyme qui est puissant à souhait, alliant blasts et rythmiques de porc, bref ça part vraiment très fort. Un titre définitivement brutal, même si cela ce calme un peu, pour finir à nouveau sur des tempos rapides. En gros et pas besoin de dessin, c'est frais, c'est bon, et c'est une petite claque musicale.
On est directement frappé par la production, qui est franchement pas mauvaise pour un groupe dénié de tout label ; bien que la signature chez une major ne représente en rien un gage de qualité, autant sur le fond comme sur la forme ; c'est "juste" une sorte de garantie.

Bref, chaque instrument est audible, que ce soit les solos techniques de guitares, la double pédale sur le titre définitivement thrash "Confined" ou encore les grooves de la basse sur "When logic fails".
Le tout (mais surtout la voix) sonne peut-être un peu trop compressé, mais les multiples écoutes et seulement une oreille très attentive à ce détail sera capable d'être gênée par cela.
La technique est au rendez-vous et c'est un gros point fort. Les musiciens sont à la fois carrés, techniques et savent faire sonner leurs cordes ou leurs peaux.

Mais tout n'est pas parfait, et si Lethal Mind montre une réelle maturité dans sa sonorité générale, le petit bémol pour ma part concernera la voix. Si le timbre n'est pas l'aspect le plus sombre, je veux dire pas là qu'il est tout à fait respectable, la mélodie est parfois un peu trop "bateau", et suit beaucoup la ligne de guitare, ce qui pourrait traduire un manque de recherche vocale. Peut-être est-ce un choix, qui doit être respecté si c'est le cas, mais il semble ne pas jouer en faveur du résultat global. Toutefois, c'est vraiment pour chipoter et parce qu'il faut bien trouver de quoi tempérer le tout.
On regrettera aussi l'instrumentale douce "The Apostate", qui aurait certainement eu sa place dans un album complet, mais est clairement dispensable dans un EP de cinq titres où on en voudrait toujours plus.

Finalement, Lethal Mind reste encore inconnu du grand public, mais si le groupe continue sur sa lancée, vous devriez en entendre parler d'ici peu, car cet EP est vraiment de qualité. Entre technique, maturité (attention toutefois à ne pas vouloir en faire trop) et savoir-faire, les parisiens ont assuré une vitrine plus qu'alléchante pour les labels. Groupe à suivre et on attend l'album avec impatience !
photo de Finisterra
le 12/05/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements