S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Lodz - "Something in us died"

Lodz - "Something in us died"
chronique Lodz - Something in us died
6.5/10 0
Acheter Lodz Something in us died sur Amazon

CD album CD album (43:00)

 

Style musical : 

Soft-métal

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

1) Detachment
2) Follow the Crowd
3) Leading the Rats
4) Sulfur
5) Closed Hospitals
6) Walking Like Shades
7) The Rope
8) Close to the Flames

 

Label : 

Klonosphère
Dans le même style :
Burst - Origo

Au contraire d'un homme, il est difficile de savoir par quel bout prendre Lodz.

Une dizaine de chroniques avortées (tout ça pour garder une telle introduction...) donnent naissance à ce texte bien plat, mais rédigé avec énormément de recul.

Et comme on entre en 3 secondes dans le vif du sujet avec "Something in us died", faisons de même au bout de trois phrases.

 

C'est avant tout la rencontre d'un métal assez soft, d'un rock plutôt dur et d'un Post-hard-édul-coré.

C'est aussi la volonté nette de placer des émotions qui ne se combattent qu'au Xanax, avec un son froid chirugical scandinave peu enclin à ces "fantaisies" sentimentales latines.

 

Un son signé Magnus Lindberg, habituellement voué au culte lunaire, qui a décidément beaucoup travaillé en 2013. Il y a donc une certaine fraîcheur, de la lourdeur le tout dans un emballage bien moderne.

Un son qui a toute son importance, qui régule les excès lacrymaux et maintient à flot un groupe qui pourrait vite enfoncer sa musique, puissante, dans des profondeurs abyssales

Cette "distance" naturelle installée entre le son et l'auditeur, est raccourcie par des riffs déprimants, déprimés et pessimistes. (Oui, la tristesse ça rapproche)

 

Cette mélancolie qui s'exprime dans la violence, tient parfaitement la route grâce à l'harmonie installée entre les deux guitares. Surtout que la base rythmique est extrêmement efficace entre montées, lourdeur, accélérations, ralentissement et pauses. Le groupe ne se fend que de quelques rares introductions dans lesquelles certains s'embourbent.

 

La grande qualité est de tout de suite savoir où le groupe veut en venir...ce qui est dommage c'est qu'au fil des pistes on va tout de suite comprendre COMMENT il va y parvenir.

Et parfois maladroitement. Un chant clair, mélo un peu bancal au départ (surtout sur "Detachment") puis en reprenant la même recette instrumentale de titre en titre.

 

Le produit est donc beau, la rencontre des genres n'est pas inintéressante mais elle s'émousse. Ce n'est pas faute d'efforts, notamment dans la sincérité d'un chant qui alterne au mieux, ou de musiciens qui laissent bien peu de temps morts. Dans ces 43 minutes il y a d'excellentes choses à prendre, à s'approprier et apprécier.
Mais si Lodz, malgré ses défauts, ne fait pas les choses avec beaucoup de coeur, c'est en tout cas bien imité...

photo de Toukene
le 03/03/2014

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

THE ARRS au VIP à St Nazaire le 4 février 2017 : 2x2 places à gagner !

UNION JACK : 2 CDs Supersonic à gagner

Dernières news

Chronique au Hasard

Ministry - Twitch

Évènements

EMMURE + AFTER THE BURIAL + FIT FOR A KING + OCEANS ATE ALASKA + LOATHE au CCO Villeurbanne le 26 janvier 2017THE ARRS + MY SECRET SAFE @Secret place à St Jean de Védas (34) le 24 mars 2017ME FIRST AND THE GIMME GIMMES + MASKED INTRUDER @Secret place à St Jean de Védas (34) le 14 février 2017BELZEBONG le 28 février au Ferrailleur à NantesBIG BUSINESS + WHORES. + CLOSET DISCO QUEEN au Ferrailleur à Nantes le 22 avril 2017THE ARRS + SMASH HIT COMBO au VIP à Saint Nazaire (44) le 4 février 2017