Momentum - Herbivore

Chronique Vinyle 12" (20:33)

chronique Momentum - Herbivore

Issu de Brighton (UK) et formé par des membres de Fall Of Efrafa et de Light Bearer, Momentum semble bel et bien un projet éphémère utilisé comme catharsis et comme outil de propagande par ses membres. En effet, aussitôt le deuxième album sorti en téléchargement gratuit, le groupe se saborde.

Même si l'album Herbivore peut être acheté en vinyl depuis le début de l'année, peut-on trouver une démarche plus anti-commerciale ?

Ainsi le but du quintette semble être réellement le militantisme et non un engagement de façade pour amuser les guignolos bobobios.

En considérant le propos des Anglais, je ne peux m'empêcher de le rapprocher du discours d'un groupe comme Earth Crisis. Je pensais d'ailleurs que les groupes engagés sur ce type de thématique n'existaient plus mise à part des sales crusties comme Appalachian Terror Unit.

Car en effet, les membres de Momentum se sont appropriés la citation du génie de la Renaissance, Léonard De Vinci : « J'ai rejeté la viande depuis très tôt dans mon enfance, et le temps viendra ou les hommes comme moi regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent maintenant le meurtre de leurs semblables ». Bon, un génie peut parfois se planter...

L'album de Momentum défend le véganisme et pour expliquer ce qu'est ce mouvement, rien de mieux qu'une phrase empruntée au cite Vegan Revolution :

« Être vegan, c'est vivre en considérant que les êtres humains n'ont pas besoin d'utiliser les animaux pour survivre et vivre. »
Le mouvement vegan est connu pour son activisme parfois violent, très proche également du mouvement antifa.

Le Punk/Hardcore et son urgence viscérale semblent alors aller de soi pour représenter ces idées extrêmes. Herbivore ressemble ainsi à un manifeste balancées à la face des viandards comme moi.

 

Même si on peut débattre du fond de cet album autour d'une belle entrecôte saignante, sa forme ne laisse place à aucune contradiction.

C'est une grosse tarte, brève, précise et violente, venue des tripes (sans jeu de mot bidon).

Le bellicisme des compositions souligne l'engagement dans la cause défendue. Ici, on ne rigole pas avec le saucisson et le blouson en cuir véritable.

Pendant huit titres, courts, au son délicieusement proche du Crust, Momentum sort l'artillerie lourde. Les paroles sont crachées par un brailleur au bord de la rupture d'anévrisme. La basse gronde comme un animal prêt à bouffer du bipède. Les guitares tronçonnent du garçon boucher.

Rien de tel que ce genre de mandales pour me sensibiliser à un discours que des connaissances antispecies, fans de musiques molles, m'ont rabâché il y a quelques années, sans réel succès.

 

T'es pas d'accord avec mes convictions ? Alors, mange mon poing en pleine face. Sans dent, moins facile de bouffer de la côtelette.

Fa fest fûr !

Le moyen est certes primitif mais parfois, seul le résultat compte. Momentum l'a parfaitement compris.

Pas de souci les gars, le message est transmis.

 


 

photo de Crom-Cruach
le 13/02/2013

7 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 13/02/2013 à 21:25:31

Moi c'est plutôt Circus of Dead Squirrels qui me rendrait le message audible ! :)

pidji

pidji le 13/02/2013 à 21:56:03

bon disque, assurément !

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 14/02/2013 à 02:47:49

6mer pour la citation de De Vinci, je la ressortirai lors de ma prochaine soirée chez madame l'ambassadeur!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/02/2013 à 19:09:44

Aucun mérite de ma part car c'est la phrase d'intro du cite Vegan Revolution. Mais le portrait de Léonard, fait par un artiste local, est affiché tout de même dans ma classe pas loin du chef maori !!
Le premier qui me parle du bouquin pourri (Machin Code) et du film moisi en rapport aura droit à un "blóðörn" perso.

sepulturastaman

sepulturastaman le 15/02/2013 à 07:58:35

T'es vegan Crom-Cruach ?

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/02/2013 à 18:07:16

Carrément pas du tout !!
Mais dans les squats que je fréquentais il y a une bonne douzaine d'années, y'en avait toujours au moins un, de cette espèce étrange.
C'est d'ailleurs pénible quand tu fais la bouffe : car une quiche lorraine sans oeuf, sans lait et sans lardon ...

daminoux

daminoux le 22/02/2013 à 12:56:25

fini le crust/hardcore epic au gros son...bonjours, je punk hardcore (crust) vidicatif .... je trouve l'album plus varié... le problème avec son petit c'est le coté répétif et long (pour du crust/hardcore) j'arrivé jamais a le finir..il sent bon le modern life is war , from ashe rise et le tofu

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019