Pain - Psalms Of Extinction

Pain - "Psalms Of Extinction"
chronique Pain - Psalms Of Extinction
Revoilà Monsieur Peter Tägtgren et son projet solo PAIN avec le nouvel album «Psalms Of Extinction». Cela fait longtemps maintenant que l’on connaît les goûts prononcés de cet homme pour l’électro, et les mélodies relativement directes. Ne pouvant les exprimer au sein de son groupe Hypocrisy, il créa donc PAIN. Entité musicale à symétrie variable et dont le point central reste Peter, pour ce nouvel opus ce dernier s’est entouré du guitariste Alexei Laiho (Children Of Bodom), du bassiste d’In Flames et de Mikkey Dee (Motorhead) à la batterie. Du beau monde donc.

S’inscrivant dans la droite lignée des épisodes précédant, ce «Psalm Of Extinction» ne perturbera pas les fans et risque au contraire d’en attirer des nouveaux grâce à la signature chez Roadrunner. Toujours aussi efficaces, les mélodies sont très accrocheuses tout en restant très travaillées et recherchées. Peut être un brin plus dansant sur les morceaux les plus nerveux et surtout plus planant et aériens sur les titres lent, toujours dans des ambiances très sombres et pesantes. L’influence tirée de groupe comme Paradise Lost se fait nettement ressentir, sans oublier Depeche Mode dont Peter a du se gaver pendant l’écriture. Malgré tout, on ne ressent aucune impression de plagiat.

On obtient donc des morceaux à l’efficacité redoutable, au potentiel de single certain, comme «Zombie Slam», le très dansant «Clouds Of Ecstasy» (sonnant pas mal comme du NIN) ou encore «Nailed To The Ground». Côté titres lents et mélodiques le gars s’est lâché et offre des titres réellement prenant comme le très bon «Psalms Of Extinction» avec sa rythmique martiale, le très électro «Does It Really Matter» ou la ballade «Just Think Again», certes très FM mais tellement bonne. L’album se clôture sur trois titres très électro et relativement dispensable étant donné le début du cd. On notera également une reprise du «Play Dead» de Björk qui n’est pas forcément une réussite par contre.

Fidèle à lui-même, Peter Tägtgren nous offre là un album classique pour PAIN. Un cd aux compos super efficaces, au feeling très accrocheur avec lequel il touchera un public de plus en plus grand. Malheureusement, on regrettera quand même que par-dessus cette qualité générale, l’homme n’ai pas pris plus de risques par rapport aux autres albums. En effet, on reste en territoire très connu et rien de neuf ne fait son apparition. Un peu de nouveauté n’aurait pas fait de mal tout de même…
photo de DreamBrother
le 20/06/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019