Paraffine - Intérieur nuit

chronique Paraffine - Intérieur nuit
Après un premier album, "22:22", qui il faut le dire était très très bon, j'attendais de pied ferme un nouvel album des grenoblois de Paraffine. C'est désormais chose faite avec cet "intérieur nuit", sorti il y a peu de temps chez Mescaline.

Leur précédent opus mélangeait grosses guitares et beats électro, une sorte d'électro néo métal qui sévissait à l'époque...Sauf que tout n'est pas à jeter dans le néo, et Parrafine se démarquait par la qualité de leur compos, parfois très inspirées de Mass Hysteria certes, mais des chansons comme "notre altesse" ou le remix d'"Ederlezi" d'Emir Kusturica étaient réellement excellentes.

Bref, ce n'est pas la chronique de "22:22" que je fais mais celle d'"intérieur nuit" ! Donc allons-y.
Dès les premières notes de "Silence TV", on sent du changement chez Paraffine ! En effet, exit les grosses guitares, on peut parler désormais de rock toujours copieusement garni d'électro. Enfin, "rock électro" ou "électro rock" ? Car on ne sait pas quand la frontière est franchie, "Extreme paranoia" serait vraiment électro tandis que "A coeur ouvert" redonne la part belle au guitariste. Difficile à dire donc !

En tout cas, la qualité de composition des Grenoblois est toujours présente, aussi bien au niveau de la musique que des paroles, en français, toujours bien senties ( "transformé", "silence tv", "extrême paranoïa" avec Olivier Depardon - Ex-VIRAGO). Cet album est donc beaucoup plus calme musicalement parlant que son prédecesseur, même si certaines chansons nous font repenser à lui ("A coeur ouvert") par moments. Paraffine a changé, ou plutôt évolué, vers un style qui lui colle toujours aussi bien, les samples électro sont toujours placés au bon moment, bref, "intérieur nuit" est un pur régal pour les oreilles.

L'artwork est sobre, moins "tape à l'oeil" que celle de "22:22", qui était tout de même assez jolie. Mais l'important reste la musique, et là, les Paraffine nous en mettent un bon coup, la joie et l'énervement du premier album ont laissé la place à la tristesse et la mélancolie, les guitares métal ont été remplacées par des guitares rock, ambiance différente donc mais qui donne toujours envie de se laisser aller à elle, l'apparition de l'ancien chanteur de VIRAGO nous fait se rappeler qu'il y a une sacrée scène rock sur Grenoble.

Très bon album donc, pas très "énervé" c'est sûr, mais pour ceux qui veulent un des meilleurs albums de rock français de l'année, c'est celui-ci qu'il faut écouter.
photo de Pidji
le 28/04/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019