Schwere artillerie - Brutal bebop show

Schwere artillerie - "Brutal bebop show"
chronique Schwere artillerie - Brutal bebop show
La ville de Grenoble nous a déjà ressorti pas mal de bons groupes, avec par exemple Virago ou Paraffine. SCHWERE ARTILLERIE va essayer de représenter aussi bien son fief que les sus-nommés; après écoute de ce "brutal bebop show", on peut dire que la mission est réussie.

Bon, à la lecture des titres, on se dit que le groupe doit avoir pas mal d'humour ou bien d'auto-dérision, avec par exemple "Anabarbera", "toy ! toy ! toy !" ou "Disco killer". Même chose avec les photos, les membres du groupes s'affichant avec de jolis (!) casques de police à visière. Bref, fini pour la forme, passons au fond. Et là, il y a un groupe qui me vient tout de suite à l'esprit lorsque j'écoute cet EP: HORSE THE BAND, période "R. Borlax". Je me dis que les gaillards ont dû se passer cet album en boucle avant de composer ce disque, tant certains passages sont ultra ressemblants; par exemple, "toy ! toy ! toy !", qui ne dure que 22 secondes, mais qui représente parfaitement le style du combo: du rock complètement déjanté, avec des couches de synthé par dessus. Globalement dans ce disque, la voix part dans tous les sens, brailleuse à souhait, le chant est juste mais limite horrible (la partie aigue sur "Anabarbera"), la batterie est toujours à 100 à l'heure, les guitares pareil, bref, un putain de foutage de pêche dans la gueule quand on écoute ça à fond. Et il faut dire qu'il ne faut pas prendre son temps, le cd ne durant que 25 minutes, mais réellement 17, car nous avons le droit à une piste cachée au bout de 8 minutes de blanc à la fin. Et oui, c'est court, mais c'est bon! Le son est très crade, mais aussi suffisemment audible; en même temps, en enregistrant dans un garage, difficile de faire mieux. Et puis, pour ce genre de rock "taré", un son comme cela est finalement un gage de bon sens.

Cet album passe donc vite, très vite, trop vite. On en redemande ! Et on se dit qu'en concert, les gars doivent tout détruire sur leur passage. Mention spéciale pour "The get up bastard", qui pour moi est la meilleure chanson de ce "Brutal bebop show", avec ses riffs de grattes bien sympathiques, toujours sur cette rythmique endiablée et ces cris rageurs.

Apparemment, un album studio est déjà programmé. En attendant, si vous avez envie de vous déchainer pendant 20 minutes, n'hésitez pas une seule seconde à écouter le brutal bebop des Grenoblois, ça ne vous fera que du bien!
photo de Pidji
le 21/12/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Septic Flesh - Codex Omega
Monno - Ghosts
Chronique

Monno - Ghosts

Le 28/04/2009