Rhapsody Of Fire - Tales from the Emerald Sword Saga

Chronique CD album (72:10)

chronique Rhapsody Of Fire - Tales from the Emerald Sword Saga
L'histoire semble écrite, la saga de l’Epée d’Emeraude terminée, le Guerrier Glace vainqueur, Rhapsody (aujourd’hui Rhapsody Of Fire) réunit toute l'histoire dans un best-of.

"Tales from the Emerald Sword Saga" regroupe les 5 premiers albums, c’est-à-dire la saga de "Legendary Tales", "Symphony of Enchanted Lands", "Dawn of Victory", "Rain of a Thousand Flames" et “Power of the Dragonflame". Pour leur dernier album chez Limb Music, les italiens nous offrent un résumé de cette quête en 16 morceaux, tous plus bons les uns que les autres. Ces cinq albums mélangent à la fois des titres Speed et mélodiques ainsi que des pistes épiques de longueurs hallucinantes dans la plus pure tradition moyen-âgeuse.

Dans ce best-of, ce n’est pratiquement que les chansons Speed mélodiques qui sont présentes. C’est décevant, mais cela s’explique par des raisons matérielles et commerciales. Pourquoi ne pas faire un double album avec leurs meilleurs titres épiques dans le second ? C’est bien dommage car ces chansons ne sont vraiment pas loin derrière les avalanches de notes et les tempos rapides. Toutefois, ils ne sont pas complètement mis à l’écart, et quel plaisir de réécouter "Forest Of Unicorns" ou encore le folklorique "The Village Of Dwarves".

Ce qui est sûr, c’est que les fans du Rhapsody rapide et technique vont être servis et c’est à juste titre. Les titres qui ont fait la renommée du groupe sont en grande partie représentés : "Emerald Sword", "Dawn Of Victory", "Holy Thunderforce" et bien d’autres. Bien que retraçant la quête triviale du héros de leur saga, cet album reste toutefois un best-of et il constitue un récapitulatif (presque) parfait de la première période de Luca Turilli et sa bande.

Prenez de la technique, mettez-y du talent avec un (grand) zeste de mélodie et vous obtiendrez "Tales from the Emerald Sword Saga". C’est ce qui fait sa réussite et à la fois son défaut. C’est un best-of finalement complet pour le côté Métal symphonique de Rhapsody et assez vide pour le côté plus guerrier et quêtes en tout genre, c’est-à-dire les parties épiques. Cela reste tout de même un cd à posséder pour tous les fans, en espérant que la suite sortira très prochainement.
photo de Finisterra
le 28/12/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Hellfest 2015 : le dossier !
Naked - On A Wire