Rings Of Saturn - Dingir

Rings Of Saturn - "Dingir"
chronique Rings Of Saturn - Dingir

Non la mouvance Deathcore/Djent n’est pas morte ! Ça fait 2 ans que le nom de Rings Of Saturn commence à tourner, que ce soit en ouverture pour des grosses têtes ou en festival comme cet été avec le Summer Slaughter.

Bien sûr les mecs sont très jeunes, et ils nous pondent un son dans la digne lignée de cette génération (dont je fais partie) à donf dans les jeux vidéo, la SF et autres geekeries… Dingir est leur deuxième album, après un Embryonic Anomalies plutôt bien accueilli !

 

Vous avez sûrement ciblé le registre : tout le monde est épileptique, les mélodies sont du Super Mario sous speed et les grattes sont accordées en mode ‘’dernier sous-sol’’. Alors que le premier album avait encore une grosse teinte Deathcore, sur Dingir les californiens ont réduit le nombre de breakdowns pour passer à une vitesse un poil supérieure. Même si on reste dans un niveau de compo très complexe, les mecs parviennent à développer un très bon groove sur certain morceaux. Je trouve que les titres sont d’ailleurs bien ficelés car bien qu’on soit dans un style assez oppressant et hyperactif, le groupe a souvent un petit gimmick, discret mais accrocheur, qui nous fait rentrer dans le morceau. Ils arrivent à retenir mon attention là où des groupes comme Beneath The Massacre ou d’autres me font lâcher : ils ne renient pas leurs influences Deathcore tout en aspirant à une dimension plus cosmique parfois, on arrive donc à un style très proche de The Faceless et consorts…

 

C’est clair que ce genre de délire retourne vite le crâne, mais l’avantage c’est qu’on ne se fait pas chier ! Rings Of Saturn sait nuancer sa musique au bon moment (l’accalmie sur l’outro de "Fruitless Existence" est vraiment bien balancée), et on découvre pleins de petites subtilités au fil des écoutes. Le petit bémol qui me vient à l’esprit, c'est pour les ambiances plus posées qui se font souvent en fin de morceau, il ne faudrait pas que ça soit systématique… L’album se termine sur un instrumental amenant un peu de clarté à l’affaire.

 

Rings Of Saturn nous balance une musique dont on a l’impression d’avoir fait le tour avec la flopée de formations ayant émergés en peu de temps, sauf que non seulement ils le font bien mais en plus ils ont une vraie diversité dans leurs morceaux qui les démarquent un peu du lot. Une des meilleures sorties du moment dans ce registre à mon avis !

photo de Domain-of-death
le 09/11/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Black Svan - 16 Minutes
Barback - Barback