Ruiner - I heard these dudes are assholes

Ruiner - "I heard these dudes are assholes"
chronique Ruiner - I heard these dudes are assholes
Pour nous faire attendre gentiment avant la sortie de leur prochain album, les Ruiner nous proposent ce "I heard these dudes are assholes", qui compile plusieurs enregistrements déjà sortis sur un EP, un split avec Day of the Dead, et des démos, le tout en version remasterisée. C'est bien beau tout ça, mais est ce que ça vaut le coup ? Et bien, il faut avouer que oui !

On démarre par les 8 titres de leur EP "What Could Possibly Go Right" précédemment sorti en 2005. Ceux qui le connaissent peuvent donc passer directement au chapitre suivant, les titres n'ayant évidemment pas changé mais le remastering fait tout de même son effet. Le son est bien meilleur, et l'intensité de la musique du groupe ne se fait que plus ressentir. Pour ceux n'ayant jamais entendu parler de Ruiner, le combo américain nous délivre un punk hardcore des plus efficaces et énergique, avec un chanteur hurlant son désespoir. On est en plein dans la scène Bridge Nine records, pas de dépaysement mais une énergie qui fout la patate pendant 16 minutes.

On enchaine illico presto avec les 2 titres tirés de leur split vinyle 7" avec les Day of the Dead, sorti également en 2005. Pas trop le temps de réfléchir, le tout fait 2 minutes et 22 secondes exactement. Les riffs de grattes sont toujours aussi efficaces, même si le boulot sur le son a dû être plus difficile sur cette sortie car on sent déjà la différence avec les titres précédents.

On termine donc par leur démo "Still Smiling" (2004), et le titre "The lives we fear", en version démo également, qui a donné le nom de leur EP paru 2007. On change encore de son, c'est encore un peu moins bon (sauf la basse qui ressort très bien), mais c'est une démo à la base, donc logique. Que dire de plus ? Le groupe marquait à l'époque ses bases, ça va vite, ça débite des paroles à tout va en hurlant... Et le tout n'est pas hyper original.
Le titre de fin mettra tout le monde d'accord sur le chemin parcouru par Ruiner depuis, avec cette énergie et ces riffs hardcore toujours aussi techniquement simples mais ultra efficaces. C'est rapide et survolté, ça hurle, et donne envie de se secouer dans tous les sens. A réserver tout de même aux fans du groupe, ou à ceux voulant découvrir leur "genèse" avec un meilleur son. En attendant la suite.
photo de Pidji
le 28/11/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements