Sacrilege - Behind The Realms Of Madness

Sacrilege - "Behind The Realms Of Madness"
chronique Sacrilege - Behind The Realms Of Madness

Alors que ce méchant classique a été réenregistré il y a peu, chez Relapse Records, avec une pochette toute pourrave, il est temps de se pencher sur les Anglais de Sacrilege et sur leur fondateur Behind The Realms Of Madness.

Cité comme inspiration par une pléthore de groupe de crust et plus particulièrement de stenchcore, Sacrilege botteront aussi certaines formations de thrash et de death, rien que ça.

Daniel Thompson, guitariste du groupe, avait déjà fait parler la poudre, en 1983, en rejoignant un des groupes fondateur du D-beat, The Varukers. Sa collaboration fut rapide car dès l'année suivante, il quitte le combo et se fait épauler par Lynda « Tam » Simpson au mic, Liam Pickening à la batterie et Tony Mass à la basse. Sacrilege est ainsi né, en 1984.

Pickening fut remplacé, l'année suivante, par Andrew Baker, le complice de Thompson ayant rallié The Varukers en même temps que lui. Le groupe enregistre alors Behind The Realms Of Madness.

 

Eux-même influencés, parfois, par Antisect, les membres de Sacrilege proposent un crossover unique à l'époque sur ce six titres.

Punk HxC et Thrash se télescopent alors au gré de compos particulièrement frondeuses. Comment résister au d-beat de "Life Line" ou de "A violation of Something Sacred", ultra dynamiques, aux riffs cradingues et inspirés ? Okay, le son des Rosbifs n'est pas technique mais tout est misé, déjà, sur l'efficacité de la formule et la niak des morceaux.

 

Les vocaux de Lynda, nanti d'un léger écho, se retrouvent aussi dans le feeling d'un paquet de frontwoman du milieu crust, jusqu'à nos jours. Les exemples les plus récents sont à chercher du côté des Canadiens d'Ahna et les vocaux d'Anju ou ceux de la suédoise Gerda de Misantropic. L’Anglaise ouvre ainsi le chemin à la mixité et à l'égalité des sexes prônées par tout un genre.

Les thèmes développés par le groupe (Mordor, Nazgul, etc...), comme ceux d'Amebix, seront aussi cruciaux pour la sous-niche métallique du stenchcore dont les textes guerriers renvoient souvent au Moyen Age ou aux bastons d'Heroic Fantasy.

Et puis, évidemment, certains titres n’oublient pas d’être fortement contestataires aussi :

"Through innocent minds the knife guides in,

Cutting the lifeline to sanity,

Replacing lives with possessions and greed,

Like blind children we search frantically."

 

Pour terminer, que dire du visuel morbide de la plaque ? Le noir, le blanc, la Grande Faucheuse: simple et parfaitement illustrateur.

 

Au même titre qu'Amebix, Antisect et Deviated Instinct, Sacrilege se doit d’être respecté et écouté encore et toujours pour son rôle et son héritage.

photo de Crom-Cruach
le 28/02/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Deviate - State of grave
Step In Fluid - mars 2019