Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Sec - "Que chaque jour soit un dimanche"

Sec - "Que chaque jour soit un dimanche"
chronique Sec - Que chaque jour soit un dimanche
7/10 0

Acheter Sec Que chaque jour soit un dimanche sur Amazon

CD album CD album (45:00)

 

Style musical : 

Math-noise

 

Année : 

2014

 

Tracklist :

Chocopuff 02:56
Babylone 49 07:10
Barbatofu 02:12
3334 03:37
La Galère 05:40
Bonjour Je, 07:47
Runaway 02:15

 

Label : 

A tant rêver du roi
Dans le même style :
&u&i - Kill The Man That Shot That Man

Accroche ta ceinture copain, scotche ton casque Sennheiser, prenons la direction de SEC, quelque part entre l'asile de timbrés et le magasin d'instruments de musique qui est là-bas. Tu verras, tout près il y a une bande de copains un peu avinés qui chantent à tue-tête.

Fais pas gaffe aux gars qui ont des micros, ils sont là pour enregistrer "Que chaque jour soit un dimanche".
Un truc ou plutôt un machin de 44 minutes qui remet en doute l'équilibre mental des gars derrière leurs instruments.
8 titres, du fun, du mathrock noisy.
Oui, bien sûr, on pense à Pneu, on peut penser à Sloy pour le chant qui part dans tous les sens. Ça me rappelle aussi quelques chants du carnaval de Dunkerque (le bon goût en plus)

Parce qu'après tout, ce disque n'est pas qu'une affaire de musique dans laquelle les fans de math-rock noise un peu crado, assez hurlant, à la fois technique et complètement foufou se retrouvent. Non, c'est aussi un disque...humain.

 

Tu sais, "l'aventure humaine" qu'on nous vend à la télé quand on enferme 3 connards dans une villa avec des putes ? 
Bah là c'est la même chose. Enfin non, cette aventure est vraiment humaine, elle est musicale et que pour tirer sa crampe, va falloir patienter et se la caler sous le coude. 
Y'a un truc, une "jouasserie" décalée, loin de ce qu'est le monde vrai, le monde triste. 
Sec est un duo basse/batterie (pas mal enrichi) qui joue avec les nerfs, ou plutôt, s'en moque pas mal, s'amuse à nous cramer le cerveau avec son "Bonjour je," d'aliéné ou son "Barbatofu" qui met de la vie et de la chaleur dans les coeurs.

 

Tu sais pourquoi on se sent heureux après ce disque ? 
Non ? Bah moi non plus. 
Sec a un effet euphorisant, un peu perturbant, carrément bizarre même. Tout le monde ne peut pas se sentir touché par l'atmosphère de ce disque, par le propos musical comme les mots dont le sens nous échappe pas mal quand on est un être équilibré. 

Enfin, l'équilibre mental, ça c'était un truc avant de lancer le disque. Parce qu'une fois que t'as décroché ta ceinture et que t'as fait le tour des trois quart d'heure de cet album (à chopper gratuitement sur le bandcamp du groupe), tu peux prendre tes deux petites jambes, prendre à droite et faire quelques pas : l'asile de timbrés est juste à côté.

photo de Toukene
le 11/11/2016

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

Interceptor Fest 2017 : 2 pass à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

The Dead Lay Waiting - We Rise

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017SATYRICON + SUICIDAL ANGELS + FIGHT THE FIGHT à La Barakason à Rezé le 1er octobre 2017The Texas Chainsaw Dust Lovers + Watertank au Ferrailleur à Nantes le 21 octobre 2017GRAVITY : release party de