Spinning heads - change the game

Spinning heads - "change the game"
chronique Spinning heads - change the game
Signés chez Head Records, les SPINNING HEADS commencent à susciter un léger buzz autour d'eux avec ce Change the game de très belle facture. Il faut dire que nos petits français savent y faire pour ce qui est des riffs assassins, des atmosphères lourdes à souhait et tout ce qui va avec...

Ca commence très fort avec « Put one's finger on sore » et son attaque directe, pleine face; on sait de suite à qui on a affaire, c'est sans fioritures et ça dure 1:30. Pour le reste, c'est un poil plus diversifié mais toujours aussi suintant de rage et d'énergie, à l'image de « Words can't explain » et son intro lourde assez noise et glauque soutenue par des braillements incessants, point de violence à proprement parler ici mais un ton assez noir. On retombe alors dans le headbang avec « epitaph » et ses variations étranges à la NORMA JEAN - la comparaison s'arrête là. Vient ensuite « Japan » et son intro bien speed annonciatrice d'un nouveau morceau plus nuancé et au chant plutôt absent, effacé devant des grattes toujours auss incisives. Suit « Rocky » et son riff haché aux tendances plutôt métal et sans tomber dans l'évidence des mosh parts qui arrivent ensuite habituellement, mais au contraire on prolonge le plaisir de la syncope jusqu'au bout dans une fin chaotique. Puis « False confession » redonne sa verve hardcore à un groupe qui visiblement déteste se contenter d'un style particulier - et c'est tant mieux pour nos petites esgourdes curieuses, morceau bien couillu s'il en est... « Roll the World » nous surprend encore plus avec un petit côté métalcore qui va bien et qui fait toujours plaisir - quand les morceaux ne sont pas des clones complets (quoi j'ai pas parlé du dernier CALIBAN là..?) On continue dans le lourd avec « Addiction », inclassable ce morceau tant les influences qui ressortent de ce titre paraissent venir d'un peu partout, en tout cas encore excellent un fois de plus, décidément on est doués ou on l'est pas. On finit avec « When Suffering Became Performing » et on retourne dans le côté obscur de la force et, une fois de plus, c'est avec bonheur que les riffs se succèdent en évoquant des horizons musicaux multiples (noise, métal ou H*C).

Bon, ne nous voilons pas la face, si cet album des SPINNING HEADS ( en version LP) est distribué outre-Atlantique (via sedition Rec. et spacement Rec.) ce n'est pas par hasard. Ils sont peu nos petits franchouillardsà avoir le droit à ce privilège, on pense notamment aux immenses COMITY - qui creusent d'ailleurs leur trou là-bas. En bref: ils le méritent, et avec un Change the game comme celui-là, on ne peut que leur souhaiter de le faire connaître vraiment partout.
photo de Mat(taw)
le 10/01/2005

2 COMMENTAIRES

Vkng jazz

Vkng jazz le 08/06/2010 à 11:25:58

super disque, je l'ai acheté à l'époque à la pochette et au petit autocollant 'avec des membres de...' pas déçu. dommage qu'il n'y ai qu'un seul album de ce groupe..

Pidji

Pidji le 08/06/2010 à 11:26:34

Y avait un souci avec ce disque : 2 chroniques dont une naze... J'ai donc supprimé la mauvaise ;)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements