Spudgun / Harris - Tales from the split Vol.1

Chronique CD album (38:08)

chronique Spudgun / Harris - Tales from the split Vol.1
Quatrième sortie du label punk girondin DV's Records, ce "Tales from the split vol. 1" réunit les Bordelais de SPUDGUN et les américains de HARRIS. Au menu : rock, punk, indé, et comics.

Honneur aux frenchies de commencer ce split, SPUDGUN nous propose 5 titres assez sympas, oscillant entre rock'n'roll et punkrock. Priorité au rock quand même, par exemple "Sometimes, silence is better" pourrait facilement figurer sur un album de THE (international) NOISE CONSPIRACY, ce qui est très intéressant ! Mais le groupe nous propose du bon et du moins bon, comme ce "a good cycling challenger is a dead one" pas très inspiré. Heureusement, les plans de "Santa on prozac" rattrapent tout ça ; ce titre subit pas mal de variations et le batteur s'en donne à coeur joie. Enfin je vous parle pas de math-rock non plus, on reste dans une base punkrock. "Wild", avec son intro calme est très intéressante également ; on sent une vraie recherche du détail, dans les voix de départ, le carillon, etc...
Aucune info quant à l'enregistrement, toujours est-il qu'il est très bon sur ces 5 titres, ce qui ne sera pas le cas de leurs collègues de split, dont je vais maintenant vous parler.

HARRIS est un groupe nous venant de Watertown dans le Massachusetts. Ici point de punkrock, mais plutôt du rock indé, parfois pop, parfois power-pop. "Saw & Order", avec son rythme calme et son synthé au son particulier me fais penser à PAULSON alors que "J.D. Licks" est plus entrainant, surtout lorsque le chanteur part dans les aigus et s'énerve un petit peu : on sent sa voix se railler un peu et dans ces passages là, c'est du très bon. Par contre, le reste ne sort pas trop du lot, c'est sympa mais sans que quelque chose se coince dans votre ête et vous fasse rappeler du groupe une fois le CD terminé. Et ces titres ont UN souci majeur : le son, qui pour commencer n'a pas été mixé au même niveau que SPUDGUN ; et ensuite, lorsqu'il y a un peu trop "d'énervements", on ne comprends plus les guitares (sur "fits" notamment). Ce son "garage" est pourtant très intéressant par moments (car je vous vois venir : ouais dès que c'est pas trop mixé le Pidji il aime pas" : ce qui est faux), mais sur certains passages, c'est trop.

Parlons du Digipack maintenant, car le label a eu l'idée intéressante de nous placer un Comics bien fun en tant que livret ; et l'histoire est à suivre... Certainement dans d'autres volumes de "Tales from the split" : alors les gars de DV's, dépèchez vous de sortir les suivants qu'on sache comment la nana va finir !!!

Concluons donc : 7/10 pour SPUDGUN, 6 pour HARRIS.
photo de Pidji
le 25/09/2007

1 COMMENTAIRE

chou

chou le 26/09/2007 à 16:48:49

Ben merci beaucoup Pidji ! Bien content d'avoir eu cette petite chronique. Pour l'enregistrement de Spudgun, c'est Bud le chanteur qu'a tout géré, de l'enregistrement au master final. Ciao ciao
CHOU

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements