Sun Eats Hours Vs Nicotine - Metal Addiction (punk rockers remaking heavy metal hits)

Chronique CD album (20:25)

chronique Sun Eats Hours Vs Nicotine - Metal Addiction (punk rockers remaking heavy metal hits)
Après un premier essai sur le thème des musiques de films, le label Italien Rude Records s’essaie à la compile de reprise des grands standards métal 80’s version Punk Rock, pour se faire, les deux groupes sélectionnés pour l’exercice sont The Sun Eats Hour à ma droite et Nicotine à ma gauche, avec 6 titres à reproduire chacun de la manière la plus personnelle.

C’est donc Sun Eats Hours qui ouvre les hostilités, par Rain de The Cult, ou l’on découvre une voix qui nous rappelle très vite un certain Dexter Holland (Offspring pour ceux qui ne sauraient pas.), et un groupe de musicien plutot doués pour la manœuvre demandée, surtout sur Enter Sandman de Metallica qui feront a mon avis, rager tous les fans, avec ce riff d’intro revu façon « groovy » et ou des nappes de claviers font même leur apparition, c’est dire, jusqu’ou sont allés les Italiens dans le délire. S’ensuit Kickstart My Heart des des Motley Crue, avec une énergie qui donne envie de se mettre un bandeau dans les cheveux et des pantalons en sky. Le Digging The Grave volé à Faith No More, revu façon punk est assez éloquent aussi, surtout du point de vue de la batterie. En revanche, le Ace Of Spades qu’on ne présente plus, ne m’a pas vraiment convaincu, et pour finir, c’est une version langoureuse de Shook Me All Night Long d'AC/DC que The Sun Eats Hours termine son set.

Nicotine, eux ont choisi d’ouvrir leur set par une démonstration de technique batterie guitare ouvrant avec Valhalla de Blind Guardian, ou la voix, au son nasal, et a la créativité un peu plus limitée , me rebute un peu plus que celle de leur compatriotes italiens. Passons à Helloween et son Future World, sur lequel vous n’aurez aucun mal à vous imaginer en chevalier sur son cheval avec son épée à parcourir les monts et vaux, vraiment kitsch… Heureusment que le troisième titre remonte un peu le groupe dans mon estime, avec ce It’s my life de Bon Jovi version accélérée, plutôt marrant. Après le I Remember You de SkidRow sur lequel je passerai, Nicotine nous fait la joie, le bonheur, la consécration sur The Final Countdown des incountournables Europe et ce clip mythique, en version pop punk, c’est encore plus drôle, surtout cette impression d’écouter l’original avec la touche Play du Walkman mal enfoncée. Et c’est sur I was made for lovin' you de Kiss ou les chœurs faits de voix aïgues donne un rendu encore plus efféminé que l’original.

Ce qui me pousse à croire que si Sun Eats Hours nous sert une démarche sérieuse mais pas moins efficace, Nicotine a plutôt joué sur le coté caricatural du délire, du moins je l’espère, avec cette voix nasillarde sortie d’il y a vingt ans en arrière et ces sons de guitares très Heavy FM, le groupe s’est vraiment mis dans la peau des personnages à l’honneur sur cette compilation. Deux groupes aux démarches différentes qui forment une certaine complémentarité dans le dur travail de la reprise, et qui permettront à leur jeune public de découvrir les standards incontournables qui on fait la musique d’aujourd’hui.
photo de Biflam
le 18/02/2007

1 COMMENTAIRE

Pidji

Pidji le 18/02/2007 à 20:22:07

J'ai apprecié 2-3 reprises, mais bon, le reste c bien moyen... J'ai quand même ri sur la reprise de "the final countdown" hehe

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements