Superchunk - I hate music

Chronique CD album (37:40)

chronique Superchunk - I hate music

Tout retour d'un groupe estampillé 90's est un plaisir et Superchunk confirme brillamment la règle depuis 2010 et Majesty shredding, que j'avoue ne pas connaitre...

 

Qu'importe, le combo incluant les deux fondateurs de Merge Records, qu'on peut donc considérer comme le label du groupe lui-même, pourquit sur sa lancée avec ce I hate music (difficile à croire...) qui présente onze morceaux taillés dans le roc d'une pop-rock pétaradante mais aussi mélodieuse, qui jute dans tous les sens et remet sur le devant de la scène une formation en pleine forme. Fort de ce son noisy mais également très pop, à l'énergie parfois punky ("Staying home"), qui fait sa marque de fabrique, et d'une inspiration rarement fléchissante dans la création d'hymnes pop-rock dignes de ses fameux "In the mouth" et "No pocky for Kitty", Superchunk fait un retour fougueux et remarqué et affiche la maitrise qu'on lui connait, sur la base d'une recette simple.

 

En effet, énergie, penchants pop mais aussi noisy, fougue punk occasionnelle et "speederies" pieds au plancher, avec par dessus cela un son volontairement moyennement dépoli, suffisent à enfanter un disque de haute volée, qui vous gagne au bout de trois écoutes et, sans révolutionner le paysage musical, y occupe une place dont on le détronera pas de sitôt. On ne distinguera aucun titre, tous étant au dessus de la moyenne, le  rendu cohérent, jamais dispersé, et on se passera ce I hate music à volume élevé. On s'en réjouira d'autant plus que le rythme est souvent alerte, l'énergie intacte et que le dosage entre mélopées de charme et impact sonique se veut lui aussi parfaitement construit.

 

Cet album, on se l'envoie d'une traite, donc, et outre ses qualités propres, il réveille l'envie d'explorer à nouveau la discographie étayée du groupe.

photo de Refuse to keep silent
le 17/08/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements