The Cave Canem - Ssoiffé ? Ou Rrache !

Chronique CD album

chronique The Cave Canem - Ssoiffé ? Ou Rrache !

Qu'est-ce qui m'a pris de me remettre à chroniquer des disques ? La faute à un rêve, tout cela... J'aurais peut-être pas dû rester à l'écoute de mon inconscient.

Enfin, bon, j'avais accepté de chroniquer ce disque de The Cave Canem, Ssoiffé ? Ou Rrache !, alors j'assume. Les premières écoutes m'avaient fait dire que ça pourrait me plaire, leur musique me rappelant un peu Binaire, que j'apprécie (je ne connais que Idole, cela dit).

 

Alors, qu'il y ait un ex Kill The Thrill dedans, rien à secouer, vu que j'en ai jamais rien eu à secouer de Kill The Thrill (c'est peut-être très bien : je n'ai jamais écouté), justement. Mais il y a aussi un saxophone et.. C'est tout. Des machines complètent l'ensemble : boîte à rythmes et on dirait aussi de la fausse basse, parfois, non ? En tout cas, ça sonne bien plastique, mais pas assez crade pour avoir du charme. Quitte à utiliser des machines, n'essayez pas de les faire sonner comme des êtres humains, par pitié ! Ou salissez-les avec de la merde, du sang, des fluides, quoi, de l'organique, bordel ! Je n'ai rien contre les boîtes poum-tchac, pourtant. J'aime assez Cheveu, par exemple, je suis innocent !

 

Alors oui, ça pourrait un peu faire penser à Binaire, disais-je. En moins bien. J'adore aussi leur bio, dès qu'il y a un sax, on cite Coltrane. Nan mais vous allez bien, les gars ? Laissez-le en dehors de ça, merci !

(J'ai la gueule de bois, il est 20 heures 31 un dimanche de Novembre, et je n'ai pas encore pris mon bain, ça me rend grognon).

Binaire, disais-je : même côté Punk-Rock français décomplexé (pas toujours à raison, d'ailleurs...), boîte à meuhs rythmiques, accent franchouillard dans l'anglais (plutôt irritant ici, alors que ça fait partie intégrante de Binaire, selon moi). Sauf que ça ne fonctionne pas toujours, loin de là.

 

Car certes, « Fast Car » ne manque pas d'allant, ahahaha, vroum ! Les voitures rouges vont plus vite ! Et « Russian », ainsi que le frénétique « Improve Yourself », sur le deuxième mini-disque (j'y reviendrai), pourraient presque m'emporter ! On sent l'énergie et l'envie de bien faire. Mais tout cela est juste un peu casse-couilles : « Porc II », sa répétitivité lancinante et sa voix agaçante, maniérée, ce sax intéressant et osé (clairement, c'est ce que je préfère chez eux), mais qui ne dérape jamais complètement (dommage). Surtout qu'il faut se fader tout le premier disque avant de trouver ces morceaux plus enlevés...

Rien ne dépasse vraiment, tout cela est trop monolithique et convenu pour moi. Ce groupe, pourtant, prône l'ouverture, l'expérimentation et l'hybridation. OK, les gars, c'est cool, mais allez-y vraiment. A FOND, NOM DE DIOUOUOUOU !!! A FOND !!!

Non je ne fais pas mon condescendant, je ne donne pas de leçon, ce n'est que mon humble avis, forgé après de nombreuses écoutes pas forcément toutes très plaisantes.

Aussi, les blagues/interludes ne me font pas rire, mais il paraît que j'ai un humour de merde, en plus d'avoir des goûts de chiottes, alors...

 

The Cave Canem a sorti ce disque plus de très grande fraîcheur en 2009 sur le petit label XcRoCs, spécialisés dans la publication de Mini-disques, en quantités très limitées. Des morceaux inédits de groupes hétéroclites, ou des concerts enregistrés avec un son de bonne qualité. J'oubliais : ces artisans dévoués à la noble cause du « fais-le toi-même pour le plaisir » SONT en fait The Cave Canem en personnes. Voilà, voilà, ce n'est pas un scoop.

 

Bon. Je suis fatigué sans rien avoir branlé, dehors il fait noir et froid et humide, j'ai fermé les volets, je n'ai pas mangé, je ne me suis toujours pas lavé. The Cave Canem, pour résumer, c'est du parfait Rock/Punk Français tendance franchouillard. Vraiment pas ma came, mais faites-vous votre propre idée.

Tenez, voilà un autre avis, d'un vrai chroniqueur (il sait écrire, lui), ici : http://666rpm.blogspot.com/2010/03/cave-canem-ssoiffe-rrache.html.

 

Hmmm... Bain ? Verre de vin ? Ou plutôt une bière ? Ou peut-être il faudrait manger, avant toute chose... Ah putain, j'ai toujours pas fait la vaisselle !

Va pour le verre de pinard.

 


 

photo de El Gep
le 18/11/2011

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Brant Bjork - Somera Sol
6:33 - décembre 2014