S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

The Kvb - "Minus one"

The Kvb - "Minus one"
chronique The Kvb - Minus one
8/10 0

Acheter The Kvb Minus one sur Amazon

CD album CD album (32:43)

 

Style musical : 

Cold-wave/shoegaze

 

Année : 

2013

 

Tracklist :

01. Again & Again
02. Something Inside
03. Passing By
04. LIve Or Die
05. Endless
06. Dominance/Submission
07. Kill The Lights
08. Radiant Hou

 

Label : 

A Recordings
Dans le même style :
Disappears - Era

Duo mixte issu de Londres, The Kvb sort son troisième album, Minus one. Hébergé par A Recordings, le label d'Anton Newcombe himself, séduit par le rendu, il bénéficie donc d'une distribution étendue à l'international et compte tenu du rendu, ce n'est que justice tant l'album, bruitiste, cold, aproche l'excellence du combo d'Oliver Ackermann.

 

En effet, son "cold-shoegaze" décliné ici sur huit titres et une durée idéale (à peine plus de 30 mn) , souterrain, mélodique mais noyé dans un flux de grattes noisy et de rythmes assénés par une boite à rythmes, provoque les mêmes sensations que ce que l'on peut entendre chez A Place To Bury Strangers et plus "anciennement" chez les frères Reid. Et si le créneau est bien entendu déjà exploité, la qualité est telle qu'on inscrira cet album, après écoute, en bon et dû rang auprès des références précitées.

On pense aussi à The Cure ou Joy Division ("Passing by" puis "Endless"), on s'éprend de cette froideur prenante, de ces excès soniques ("Something inside", "Live or die") et au final, de l'opus dans son intégralité, dans le sillage de l'inaugural et impeccable "Again & again". On n'en décroche pas, les effets "mentaux" livrent tous leurs bénéfices. Le chant, "à la Psychocandy", fait lui aussi sensation et l'ensemble, sans défauts, truffé de basses graves, vient grossir le rang des héritiers doués. Le constat vaut aussi pour les titres plus étirés ("Dominance/Submission"), dont les mélopées pures se confrontent à des dérapages noisy pour un résultat impeccable.

 

Enfin, deux derniers morceaux aux mêmes conséquences profitables, le bien nommé "Kill the lights" puis un "Radiant hour" plus clair, sans pour autant se départir de sa noirceur, enfoncent le clou de climats obscurs, parfaitement dressés, et d'une rondelle excellente de bout en bout.

Commentaires

Crousti Boy

Crousti Boy le 08/02/2014 à 10:56:24

Je crois que c'est la réédition du premier album, sorti en 2011 (uniquement en numérique).

De The KVB, je ne connais que le dernier (Immaterial visions) que j'ai beaucoup apprécié, même s'il est vrai que les ombre d'A place to bury strangers et de The Jesus and Mary Chain sont très présentes et parfois un peu envahissantes, mais bon, y'a pire comme influences...

Du coup, je vais me pencher sur celui là et sur le deuxième.

SNAKE

SNAKE le 08/02/2014 à 10:58:25

Cool ce disque. Merci pour la découverte.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

New Bomb Turks à Paris le 10 juillet 2017 : 2x2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Archers And Arrows - Alone Together

Évènements

ALESTORM au Transbordeur à Villeurbanne le 18 octobre 2017IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017WITHIN THE RUINS au Ferrailleur à Nantes le 14 août 2017CROWBAR au ferrailleur à Nantes le 15 août 2017