The Rival Mob - Mob Justice

The Rival Mob - "Mob Justice"
chronique The Rival Mob - Mob Justice

Des guerriers stylisés brandissant des haches de bataille avec à leur pieds des femmes dénudées : fichtre, Frazetta est plagié par un gamin de 10 ans !

Un lettrage vaguement runique et nous voilà face à un album de Viking M... euh de HARDCORE OLDSCHOOL, ouais mudafucka !!

Au vu de la pochette de la tape ayant précédé la sortie de cet album, la référence à Frazetta est en fait parfaitement à propos. Fin de la parenthèse.

 

Émoustillé, telle la pisseuse à un concert de M Pokora, par l'écoute de l'Ep Hardcore For Hardcore en 2010, j'attendais avec impatience la sortie de cet album.

The Rival Mode est actuellement l'un des groupes les plus en vue du renouveau récent d'une certaine idée du HxC et on comprend rapidement pourquoi.

Car les Bostoniens cultivent tout ce qui a fait en son temps le succès de groupes comme Youth Of Today, Murphy's Law ou Agnostic Front : des compos simples, rapides et furieuses.

De plus, le chant venimeux de Brendan Radigan n'est sans rappeler celui de Foose de The Spudmonsters. Ça crache, ça éructe en rythme, ça fait des « Oh yeah » bien sentis.

Parfaitement équilibrés et dispensant même quelque mini solos à la Soucaïdôl, les 12 titres de Mob Justice rentrent dans le lard de façon frontale sans pousser la nostalgie jusqu'à avoir un son passéiste, heureusement. La production est ainsi parfaitement moderne.

La basse et la batterie sont d'ailleurs particulièrement percutantes. La présence de deux guitares permet également d'avoir un son ample et musclé. Du grand art (core).

 

Ennemis du consumérisme de marques et de la technologie à outrance, les membres de The Rival Mob sont des Cro Magnons conseillant également aux représentants des idéologies extrêmes d'aller se faire foutre sous peine de se faire copieusement piétiner la tronche. La justice populaire est pour eux la seule solution aux manquements des gouvernements. Appelez ça du populisme de comptoir, peu importe, The Rival Mob ne fait pas de politique mais de la musique pour briser des os, casser des dents et faire fuir votre femme.

 

Les amateurs de Hardcore viril et hargneux vont adorer cette plaque. Alors que la populace qui n'a qu'un intérêt passager ou qui est plus passionnée par un Metal vaguement Core ira voir ailleurs si l'herbe parvient à repousser après que Mob Justice soit passé.

photo de Crom-Cruach
le 01/05/2013

1 COMMENTAIRE

daminoux

daminoux le 01/05/2013 à 12:32:11

qu'est ce que l'on peux dire de plus.... groovy , dansant..... une des album 2013..... pas de métal ici juste du hardcore dans ta face

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Vegas - Silent Saturday
Revok - avril 2011