Traktor - Early adopter

Traktor - "Early adopter"
chronique Traktor - Early adopter

Il faut en vouloir pour écouter ce disque. Déjà ce logo : en le visualisant, on s'attend limite à un groupe de black metal.
Ensuite, quand on sort un LP 12", au vu de la place proposée, ça donne la possibilité de faire un magnifique artwork. Et bien non, les suédois ont décidé de faire une des pochettes les plus vilaines qui soit, à base de pseudo clichés vidéo de mauvaise qualité. Recto et Verso. Beurk.

Allez, on laisse tomber la forme, passons au fond. Pas de black metal ici donc, mais plutôt un indie rock aux relents punk, comme un Jr Ewing sur son dernier album avant son split, par exemple.

Les guitares sont très peu saturées, le chant plus ou moins "scandé", et la rythmique mid-tempo. Il semblerait que le groupe se soit nettement calmé depuis ses débuts, comme beaucoup de ses congénaires ; lors de leur premier opus de 2006, on était plutôt dans le screamo hardcore.

 

Traktor (quel nom à chier, franchement) a donc calmé le jeu, un peu trop même. Le son est très propret, on a l'impression que rien ne déborde, que tout est calibré. Enfin, "Extension ’94" essaie d'accélérer le jeu, tout comme "Where water goes" ; mais cette batterie répétitive, désolé, ça ne passe pas. Il y a pourtant des exemples qui ont fonctionné, comme Lack, ou même pourquoi pas Les Savy Fav. Mais là, non, je n' arrive pas à entrer dans ce Early Adopter.

J'ai l'impression d'entendre régulièrement les mêmes sonorités au niveau des guitares (ces arpèges qui se ressemblent constamment), et mis à part "Laggards" qui calme le jeu (et qui donne un résultat plutôt positif d'ailleurs, avec son xylophone), la rythmique est tellement sobre (mais pas efficace pour autant) que je me noie dans ces chansons. Le chanteur a une voix relativement aiguë, genre un Cedric Bixler (The Mars Volta, ex-At The Drive-In) mais en beaucoup plus posé ; ça passe mais ce n'est pas transcendant non plus.

 

Bref je ne sais pas si c'est le visuel qui m'a donné une mauvaise impression dès le départ, mais vous l'aurez compris, ce disque de Traktor ne passe pas. Je comprendrai tout à fait que d'autres apprécient ce disque, mais ce n'est pas taillé pour moi, point barre. Trop commun à mon goût, trop gentillet et sans extravagance aucune... Je passe mon chemin sans regret.

photo de Pidji
le 20/09/2011

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 20/09/2011 à 12:44:56

Quoi, avec un nom comme ça, pas un seul mauvais jeu de mot sur les labours, les sillons, le blé ou les bottes de foin ??? C'est quoi ce travail Pidji ?? :)))

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements