Tyrannosorceress - Shattering Light's Creation

Chronique mp3 (44:40)

chronique Tyrannosorceress - Shattering Light's Creation

Le Black Metal en Amérique du Nord n'est pas une greffe qui a très bien pris. Malgré les efforts indéniables de certains et un réseau underground non négligeable, aucun réel meneur où figure emblématique n'a réussi à émerger outre-Atlantique. Et je ne parle pas de cette mascarade de Cascadian, ce Black à casquettes et chemises en flanelle, qui est au BM ce que Alien Ant Farm est au Metal Fusion. Soyons clairs tout de suite, Tyrannosorceress ne gagnera pas le concours Euronymous, l'équivalent du concours Lépine chez les pandas des forêts du Grand Nord. Mais, en même temps, à l'heure actuelle, quel groupe peut prétendre au titre, plus de vingt cinq ans après? Les candidats ne se bousculent pas autour de l'incendie d'église.



Le groupe texan pratique dont un BM très inspiré par la seconde vague du début des 90's, à une époque où les scandinaves écrasaient la concurrence en la matière grâce à un équilibre précaire entre noirceur, violence et mélodie. Malgré son origine géographique, et en particulier la météo (ce n'est pas tous les jours que Dallas doit se retrouver dans le blizzard), Tyrannosorceress parvient à distiller cette sensation de jouer torse poil sur la banquise, comme Immortal y arriv.e.ait si bien. Le groupe emploie toute une gamme de tempos et il se montre tout aussi à l'aise sur l'ultra speed que sur l'ultra lourd. Et quand il se fait plus planant, limite pagan, là encore, c'est une réussite.



S'il n'est pas pas des plus originaux, le BM du groupe n'en reste pas moins très bien exécuté au travers de titres fleuves, ni chiants comme du Post-Black, ni prise de tête comme un Aluk Todolo. La production est claire, et manque du coup d'un peu de patine, de poussière; on arrive à tout distinguer, peut-être trop justement, et le chant est un peu trop mis en avant. Plutôt grave et noyé sous la reverb', il n'a rien de bien exceptionnel, mais il fait le job.



Avec un nom tel que le sien (en adéquation avec celui de son label, en plus) et un premier album de cette trempe, Tyrannosorceress a tout pour se faire remarquer.



 


photo de Xuaterc
le 10/11/2017

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 10/11/2017 à 18:49:14

Depuis quand les labels de Black piquent-ils les noms réservés aux labels de Nawak??? :D

Xuaterc

Xuaterc le 10/11/2017 à 19:18:40

Depuis que les groupes de Nawak ont remarqué qu'ils sonnaient mieux s'ils faisaient du Nawak BM :-)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021