Various Artists - Neurot Recordings I

Various Artists - "Neurot Recordings I"
chronique Various Artists - Neurot Recordings I
Vous l´avez rêvé, NEUROT Recordings l´a fait ! ! ! Les différents combos qui constituent ce label très éclectique sont réunis sur cette mouture : 1CD + 1DVD le tout pour 12EUR... On hallucine un peu tant ça ressemble à la grande braderie ce prix mais qui s´en plaindra ? Faute de temps, on ne parlera ici que du CD et des 13 titres - et donc 13 artistes différents - qu´il contient mais il y a déjà matière à noircir du papier...

Ca attaque avec les fers de lance et membres fondateurs de ce label, j´ai nommé NEUROSIS (les plus beaux, les plus grands etc etc...) et leur titre « Burn » tiré de The eye of every storm ; pas grand chose à ajouter vu qu´on a déjà parlé de ce sublime album sur coreandco. On passe à la suite avec OXBOW et « Time´s up, Sailor Man » qui est tout simplement un inédit : un style encore plus flou que les autres et une musique expérimentale à laquelle je reste plutôt hermétique. Vient ensuite « Reprieve » - toujours un inédit, décidément on est gâtés pour le prix - des GRAILS et leur musique toute posée et aérienne qui prend tout de suite l´auditeur par les sentiments, on ne peut pas y rester indifférent - seul hic ; ce titre est TROP COURT ! ! Arrive maintenant « Pauly´s Days in Cinema » titre présent sur le dernier album en date End Note (dont je n´ai entendu que du bien) des ENABLERS, le style ? Plutôt une sorte de `Spkoken Word´ comme on dit outre-Atlantique avec ce riff de guitare en fond et le chanteur qui débite son monologue pendant que bouillonne tous les autres instruments qui attendent que cette voix se taise pour monter en régime et offrir ce final quasi-chaotique. Next track : « Lion Rose » (tiré de Specter) des SABERS ; rythmique très jazz et énergique (un régal), des jeux de saturations, sons divers et dont la provenance paraît presque extra-terrestre : on replonge ici dans la zone expérimentale, malgré un riff timide au milieu du morceau... « Untitled II » (titre qui apparaît sur Mind Control For Infants) des magiciens LOTUS EATERS ; cette piste est géniale, c´est tout. Une guitare étrange au départ aux harmoniques surréalistes, transcendantales, avec ce petit clavier cotonneux derrière qui vous berce comme un gamin. Cette Voix ! ! ! Mais oui ! ! J´ai déjà entendu cette voix ! ! C´est Steve Von Till qui assure le morceau suivant, en solo, avec « Breathe » tiré de son album If I Should Fall To The Field. Et c´est un harmonium qui accompagne ici le frontman de NEUROSIS, un morceau intimiste et très épuré mais terriblement accrocheur de part son refrain : la guitare folk , l´harmonium et la voix rocailleuse du sieur Von Till font de ce titre un putain de MUST de cette compil´. Et on continue avec ISIS et « Celestial » de l´ancien opus SGNL>05 : on prend, dès lors, la mesure du chemin accompli par le combo pour arriver à Panopticon : on sent encore la filiation très forte avec NEUROSIS, la retenue dans les riffs et la base claviers avec samples ; ce qui est beaucoup moins le cas maintenant. Voici maintenant THE truc complètement barré : ZENI GEVA avec « Tyrranicide » ; je sais toujours pas si le mec chante en japonais ou quoi mais bon... les intonations sont... heu... inédites et le reste est ... étrange... mais pas non plus insupportables. Suit donc « TRK3_4_38 » (tiré d´un autre numéro : 355) des CULPER RING ; un autre titre superbe qui me fait assez penser à du CULT OF LUNA mais en plus classique. Un riff avec un effet delay qui accentue la profondeur, assombri par un violon des plus implorants, on comprend ce qui a pu attiré le label chez eux ; c´est un excellent titre. TARANTULA HAWK avec son « Untitled » me laisse un peu plus de marbre car tourné vers l´électronique pour l´essentiel et, de plus, pas par son meilleur côté...On dirait une bande son d´un film d´horreur albanais... BLOOD&TIME et son inédite « A Silver Ocean Storm » me redonne un peu d´enthousiasme, retour au son mélancolique lancinant avec une voix [quasi murmurée] digne de ce nom, celle de Scott Kelly, le second vocaliste de NEUROSIS : c´est frais, avec les guitares qui vont bien et une batterie anémique, la marque de fabrique du label quoi. On finit sur la collaboration NEUROSIS&JARBOE avec l´album éponyme et « his last Words », ça frise le génie par moments tant le mélange des genre est réussi : une voix féminine très changeante avec ce son si particulier et cette ambiance propre au groupe de Frisco...

Je pourrais en parler pendant des heures de ce featuring donc je m´arrêterais là en disant qu´on ne pouvait pas mieux terminer cette compilation pleine de bijoux et autres bizarreries expérimentales en tout genre et que si celle-ci se nomme VARIOUS ARTISTS I alors on attend avec impatience le II ! ! !
photo de Mat(taw)
le 24/12/2004

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019